Seresta : effets secondaires et dangers

L’utilisation du médicament Seresta peut présenter des effets secondaires et des dangers pour la santé, et il est important de comprendre ces risques avant de prendre ce médicament. Dans cet article, nous allons examiner les effets secondaires et les risques associés à l’utilisation de Seresta. Nous vous expliquerons également comment réduire le risque et les effets secondaires et comment choisir le bon médicament pour votre traitement.

Le Seresta est un médicament antianxieux appartenant à la famille des benzodiazépines. Il est prescrit pour soigner l’anxiété récurrente et les troubles angoissants qui l’accompagnent (anxiété généralisée, crise d’angoisse…), ainsi que pour les sevrages alcooliques et l’insomnie liée à l’anxiété.

Effets secondaires possibles du Seresta

Le Seresta est un médicament de la famille des benzodiazépines. Il est utilisé pour traiter les troubles anxieux et du sommeil ainsi que dans le cadre du sevrage alcoolique. Toutefois, sa prise peut entraîner des effets secondaires et des risques de dépendance et d’accoutumance selon la durée du traitement et la quantité ingérée.

Effets secondaires Seresta 10 mg et Seresta 50 mg

Le Seresta est disponible en deux dosages : Seresta 10 mg et Seresta 50 mg. La substance active est l’Oxazépam et sa composition est la même pour les deux dosages.

Le Seresta 10 mg peut causer ces effets secondaires :

  • sensation d’ébriété ;
  • maux de tête ;
  • somnolence (notamment chez les personnes âgées) ;
  • ralentissement de la pensée ;
  • fatigue ;
  • faiblesse musculaire ;
  • baisse de la libido ;
  • éruption cutanée avec ou sans démangeaisons ;
  • vision double ;
  • troubles de mémoire ;
  • irritabilité, agressivité, agitation ;
  • insomnie ;
  • confusion ;
  • cauchemars, anxiété ;
  • faiblesses musculaires ;
  • dépendance ;
  • accoutumance.
Lire aussi  Sport et sommeil : bouger pour mieux dormir

Le Seresta 50 mg peut produire les mêmes risques que le Seresta 10 mg. On peut aussi observer une amnésie antérograde c’est-à-dire immédiatement après la prise du médicament.

Sevrage Seresta effets secondaires

Pour arrêter la prise du Seresta, le traitement doit se faire en douceur. Il est important de s’assurer du soutien d’un médecin afin d’éviter les effets rebond. Un arrêt brutal de la prise du Seresta peut entraîner des symptômes de sevrage tels que :

  • réapparition et/ou augmentation de l’anxiété ;
  • agitation ;
  • irritabilité ;
  • confusion ;
  • insomnie ;
  • amnésie antérograde ;
  • maux de tête ;
  • douleurs musculaires ;
  • tremblements ;
  • hallucinations.

Conséquences à long terme de la prise de Seresta

Si vous prenez le Seresta selon les doses recommandées par votre médecin et durant une période limitée, il ne représente pas de danger à long terme.

Le Seresta peut cependant présenter des effets secondaires non désirés, et peut entraîner une dépendance et une accoutumance aux médicaments :

  • La dépendance se produit lorsque l’on est incapable de s’en passer suite à une utilisation répétée.
  • L’accoutumance est le phénomène selon lequel le corps s’habitue au médicament et requiert des doses plus élevées pour obtenir le même effet.

Un traitement prolongé aux benzodiazépines peut entraîner une diminution de l’attention sur le long terme ainsi que des difficultés d’apprentissage.

Prenez-vous du Seresta pour dormir ? Testez la qualité de votre sommeil en seulement 2 minutes :

Effets secondaires engendrés par le surdosage de Seresta

La quantité journalière maximale recommandée pour le Seresta est de 150 mg pour les cas les plus graves. Toutefois, une prise en excès de ce médicament peut entraîner des conséquences néfastes et des répercussions sévères.

Lire aussi  Clinique du sommeil Bordeaux

En cas de surdose consommée il y a moins d’une heure, le patient conscient devra être soumis à un lavage d’estomac avec préservation des voies respiratoires et, dans le cas contraire, l’induction des vomissements sera mise en place. Si plus d’une heure s’est écoulée, la prise de charbon actif pourrait limiter l’absorption du médicament.

Abandonner le Seresta et s’essayer à la méthode cognitivo-comportementale pour lutter contre l’insomnie

Si vous prenez du Seresta pour dormir, vous vous demandez peut-être si des méthodes alternatives peuvent vous aider à retrouver des nuits réparatrices sur le long terme. La thérapie cognitivo-comportementale (TCC-I) est la première méthode recommandée par la Haute Autorité de Santé pour lutter contre l’insomnie : elle offre un taux de réussite de 90%.

Notre programme en ligne anti-insomnie, fondé sur les principes de la TCC-I, s’appuie sur la modification des pensées et le changement des comportements pour vous permettre de retrouver des nuits de sommeil réparateur en quelques semaines.

Quels sont les effets secondaires possibles du Seresta ?

Les effets secondaires possibles du Seresta peuvent inclure la bouche sèche, des maux de tête, des vertiges, des troubles de la vision, une somnolence, une fatigue, une anxiété, une dépression, des étourdissements, des palpitations cardiaques, des nausées et des troubles du sommeil.

Est-il dangereux de prendre du Seresta ?

Le Seresta peut être dangereux si vous le prenez en trop grande quantité ou si vous le prenez pendant une période prolongée. Il peut également causer des interactions avec d’autres médicaments et être potentiellement mortel si vous le mélangez avec d’autres substances. Il est important de consulter votre médecin avant de prendre le Seresta.

Quels sont les symptômes d’une surdose de Seresta ?

Les symptômes d’une surdose de Seresta peuvent inclure des étourdissements, des vertiges, des palpitations cardiaques, des maux de tête sévères, des confusion, des somnolence, des nausées, des vomissements, une faiblesse musculaire, une faiblesse et des convulsions. Si vous suspectez que vous avez une surdose de Seresta, contactez immédiatement un médecin.

Notez cet article !

Vous avez aimé cet article ?

Partager sur Facebook
partager sur Twitter
Partager sur Linkdin
Partager sur Pinterest