La phase de sommeil profond

Lorsque nous parlons de sommeil profond, nous parlons d’une phase spécifique du sommeil qui est essentielle à une bonne santé et à un bon fonctionnement cognitif. En effet, la phase de sommeil profond contribue à la récupération et à la restauration de notre corps. Elle joue un rôle important dans notre bien-être général et notre santé mentale. Cet article explorera donc les bienfaits du sommeil profond et les façons dont nous pouvons améliorer la qualité de notre sommeil pour que notre corps bénéficie de tous ses avantages.

Il existe trois étapes de sommeil : le sommeil léger lent, le sommeil profond lent et le sommeil paradoxal. Bien que chacune soit essentielle, le sommeil profond lent est souvent considéré comme le plus réparateur.

Qu’appelle-t-on le sommeil lent profond ?

Le sommeil lent profond, une phase réparatrice vitale

Le sommeil lent profond fait partie intégrante des cycles nocturnes, qui se répètent en moyenne 4 à 6 fois durant la nuit. Il se situe entre le sommeil lent léger et le sommeil paradoxal, et est considéré comme étant une phase réparatrice essentielle pour la santé et le bien-être de l’organisme.

L’organisme au repos

Lors du sommeil lent profond, ce dernier est complètement séparé du monde extérieur. Les muscles sont totalement détendus, et l’organisme fonctionne à un rythme réduit. La respiration et les battements cardiaques sont lents, et la température corporelle se refroidit. L’activité cérébrale est en revanche minimalisée, et les ondes cérébrales oscille alors très lentement, ce qui donne le terme « sommeil delta« .

Durant cette phase, on rêve peu et il est extrêmement difficile de se réveiller. C’est d’ailleurs durant ce cycle que se produisent les crises de somnambulisme et les terreurs nocturnes.

Représentation des ondes cérébralesReprésentation des ondes cérébrales.

Pourcentage et longueur du sommeil lent profond

Part du sommeil profond

La distribution du sommeil profond, par rapport aux deux autres phases de sommeil, le sommeil léger et le sommeil paradoxal, change selon l’âge. Pour un adulte, le pourcentage de sommeil profond durant une nuit peut atteindre environ 20 à 25%.

Lire aussi  [Mag 2 marin] - Complément alimentaire

Le taux de sommeil profond est le plus grand en début de nuit et jusqu’à 3 ou 4 heures du matin. Puis il diminue à la fin de la nuit. La seconde partie de la nuit, jusqu’au réveil, est plus riche en sommeil léger et en sommeil paradoxal.

Durée du sommeil profond

Si la durée du sommeil varie d’une personne à l’autre, la longueur du sommeil lent profond, elle, est à peu près la même, quel que soit le profil du dormeur. En effet, la durée totale du sommeil ne prédit pas la quantité de sommeil lent profond qu’il contient.

Mais alors combien d’heures de sommeil profond y’a t’il par nuit ? 

Le temps de sommeil profond par nuit dépend des personnes et de l’âge :

  • Chez le nouveau-né, il n’y a pas de sommeil profond. Le cycle se compose d’un sommeil agité et d’un sommeil calme.
  • Chez le nourrisson, le sommeil profond intervient en fin de cycle.
  • Chez l’enfant, le sommeil profond prend une place importante, il y a même une phase de sommeil très profond.
  • Chez l’adolescent, la structure du sommeil nocturne est proche de celle de l’adulte.
  • Chez l’adulte, il occupe en moyenne 1 heure et 40 minutes d’une nuit complète de sommeil, même si cela reste une moyenne et peut évidemment varier d’un individu à l’autre. 3h de sommeil profond est une durée très élevée.

Le sommeil lent profond a ensuite tendance à diminuer avec l’âge, au profit du sommeil lent léger.

Quels sont les avantages de la sieste profonde ?

Les différentes phases de sommeil ont une fonction indispensable dans la récupération physique et mentale, mais le sommeil lent et profond est particulièrement bénéfique.

Vous avez du mal à vous endormir ? Essayez de tester votre sommeil en seulement 2 minutes.

Avantages physiologiques du sommeil lent profond

Il contribue notamment à la réparation du corps et à l’épuration du cerveau. C’est le moment du cycle de sommeil où on récupère le plus de fatigue accumulée durant la journée. Pendant le sommeil lent profond, l’ensemble de l’organisme est en repos et se régénère. Le cerveau stocke l’énergie pour la journée à venir. Un sommeil profond trop court ne fournira pas assez de ressources pour rétablir l’ensemble des besoins du corps.

Une autre fonction du sommeil lent profond est son rôle dans la croissance. Tout au long de notre vie, il aide à libérer des hormones essentielles à notre développement. Chez les enfants, il favorise la sécrétion de l’hormone de croissance.

Avantages sur la mémoire

Vous avez sûrement déjà entendu dire que la nuit transforme les faits du quotidien en souvenirs. Mais comment ce processus fonctionne-t-il ? Le sommeil lent profond joue un rôle crucial dans la consolidation de la mémoire.

Lire aussi  Lexomil : avis et conseils

Pendant cette étape du sommeil, le liquide cérébro-spinal élimine les toxines et les déchets accumulés durant la journée, et notamment une protéine appelée bêta-amyloïde, très présente chez les malades d’Alzheimer.

Comment améliorer son sommeil lent profond

Les avantages liés à ce type de sommeil sont nombreux, ce qui peut inciter à vouloir l’accroître. Existe-t-il une proportion optimale de sommeil profond ? Peut-on manquer de sommeil profond ? Ou bien en avoir trop ?

Le sommeil profond en début de nuit

Il est possible de se remettre rapidement d’une perte de sommeil, en grande partie grâce à la présence de sommeil lent profond en début de nuit. Notre corps et notre cerveau sont parfaitement conçus : ils vont directement à l’essentiel et nous gâtent en début de nuit avec ce dont nous avons le plus besoin ! 

Et savez-vous que, les soirs de pleine lune, la phase de sommeil profond est réduite d’environ 30% ? Si vous désirez en apprendre davantage sur ce sujet, nous vous invitons à découvrir notre article consacré aux influences de la pleine lune sur le sommeil.

Il est possible d’améliorer son sommeil profond en faisant du sport pendant au moins 30 minutes tous les jours. Des vidéos d’hypnose pour le sommeil profond sont disponibles sur internet. L’écoute d’une musique pour sommeil profond est également utile pour se relaxer avant de se coucher. Pratiquer de la méditation pour sommeil profond avant le coucher aide à atteindre un sommeil paisible et à préparer une nuit de sommeil de qualité.

Dormir plus longtemps ne sollicite pas plus le sommeil profond

Les grasses matinées sont majoritairement composées de sommeil lent léger et paradoxal, le sommeil profond intervient principalement en début de nuit. 

Pour récupérer, une courte sieste de vingt minutes sera au moins aussi efficace qu’une longue grasse matinée. 

Maintenir des horaires de sommeil réguliers, même pendant le week-end et les jours de repos, est ce qui nous aide le plus à avoir des nuits plus réparatrices. 

Certaines techniques nous aident à accéder plus facilement au sommeil profond : c’est le cas de l’hypnose, de la détente ou de la sophrologie. Si vous souhaitez en découvrir davantage, visitez notre rubrique Comment bien dormir.

Si vous souffrez de troubles du sommeil, commencez par identifier le type de dormeur que vous êtes.

Quel est le rôle de la phase de sommeil profond ?

Réponse:

La phase de sommeil profond joue un rôle important dans le processus de récupération et de réparation du corps et de l’esprit. Il permet à votre corps de se reposer et de récupérer l’énergie nécessaire pour le lendemain.

Comment reconnaître la phase de sommeil profond ?

Réponse:

La phase de sommeil profond est caractérisée par des mouvements musculaires lents, une diminution des réflexes de la peau et une fréquence cardiaque et respiratoire réduites. La profondeur du sommeil profond est également mesurée par des ondes cérébrales lentes et régulières.

Quels sont les effets négatifs du manque de sommeil profond ?

Réponse:

Le manque de sommeil profond peut entraîner des symptômes tels que des sautes d’humeur et de l’irritabilité, de la fatigue, des difficultés de concentration et de mémorisation, une augmentation des risques d’accident et une diminution des performances sportives.

Notez cet article !

Vous avez aimé cet article ?

Partager sur Facebook
partager sur Twitter
Partager sur Linkdin
Partager sur Pinterest