Comment arrêter de ronfler ?

Si vous êtes à la recherche d’une solution pour arrêter de ronfler, vous êtes au bon endroit. Dans cet article, nous allons discuter des causes du ronflement et des moyens pour le réduire ou l’arrêter complètement. Nous aborderons des méthodes médicales et non médicales, ainsi que des conseils pour une meilleure hygiène de sommeil et une prise en charge plus saine. Enfin, nous discuterons des avantages à long terme de la prise de mesures pour arrêter de ronfler. Vous allez apprendre comment prendre des mesures pour améliorer votre sommeil et votre santé globale. Alors, prêt à devenir un bon dormeur?

Plus de 45% des adultes sont des ronfleurs occasionnels et 25% des ronfleurs réguliers. Si plusieurs causes peuvent causer ce bruit de ronflement, il existe aussi de nombreuses solutions ! Connaissez-vous les méthodes naturelles, les appareils anti-ronflements, les médicaments ou la chirurgie qui peuvent aider à cesser de ronfler ? Découvrez notre liste des solutions pour arrêter de ronfler la nuit !

Comment s’arrêter de ronfler de manière naturelle ?

Vous vous demandez comment échapper aux ronflements, ou comment aider quelqu’un à arrêter de ronfler ? Avant de recourir à des traitements plus contraignants, pourquoi ne pas essayer des méthodes naturelles ? Il suffit parfois de quelques exercices, d’un environnement adapté et de changements liés à l’hygiène de vie pour stopper ces nuisances sonores. On cherche souvent à savoir comment s’empêcher de ronfler grâce à des remèdes maison, afin de réussir à arrêter de ronfler et à mieux dormir de façon naturelle.

Les ronflements sont une des causes des troubles du sommeil qui peuvent altérer la qualité de vos nuits. Si vous souffrez en même temps de troubles de l’insomnie et de ronflements, sachez qu’il existe des solutions naturelles et durables pour retrouver des nuits de sommeil normales.

Voici les meilleurs remèdes pour dormir sans ronfler.

Modifier sa posture pour ne pas ronfler

Notre première astuce pour éviter les ronflements est de prendre une bonne position au moment de s’allonger. Vous dormez sur le dos ? Cela peut comprimer les voies respiratoires et provoquer des ronflements. La langue se positionne alors trop en arrière dans la bouche et bloque le passage de l’air.

La position idéale pour ne pas ronfler est sur le côté. Si vous n’avez pas l’habitude, certains dispositifs de thérapie positionnelle sont conçus pour vous obliger à dormir en position latérale :

  • L’oreiller anti-ronflements : Surélevé au milieu, il incite la tête à basculer d’un côté ou de l’autre et rend la position dorsale inconfortable.
  • Les vestes, ceintures et sacs à dos anti-ronflements : Ils sont dotés d’un élément « gênant » dans le dos qui évite la position sur le dos et incite à dormir sur le côté.

Libérer les voies respiratoires pour ne pas ronfler

Parfois, les ronflements ne viennent pas de la gorge, mais du nez. Si c’est votre cas, dégager les voies nasales avant de se coucher peut vous aider à ne pas ronfler. Vous pouvez :

  • vous moucher ;
  • essayer l’inhalation d’odeurs mentholées ;
  • rincer les voies nasales avec une solution saline.

Placer un humidificateur d’air dans la chambre pour ne pas ronfler

Un air trop sec dans la chambre peut être responsable d’une congestion nasale. Toujours dans l’optique de libérer les voies respiratoires, un humidificateur d’air peut s’avérer un allié précieux pour soulager vos ronflements.

N’hésitez pas à ajouter quelques gouttes d’huile essentielle de menthe pour plus d’efficacité.

Changer ses draps régulièrement pour arrêter les ronflements

Vous êtes encombré.e le soir ? Cet embarras peut provenir d’allergies qui irritent vos voies respiratoires. Pour éviter les allergènes et réduire les ronflements dus à la congestion nasale, pensez à changer fréquemment vos draps afin de détruire les acariens.  

Lire aussi  La luminothérapie pour dormir : bienfaits, guide d'achat et conseils

Astuces pour moins ronfler et arrêter de ronfler en adoptant une bonne hygiène de vie

Les ronflements sont souvent causés par des facteurs qui peuvent être atténués en modifiant certaines habitudes. Voici quelques conseils pour vous aider à mieux dormir et éviter de ronfler.

Limiter la consommation d’alcool et arrêter de fumer

Les somnifères et les tranquillisants sont à éviter car ils relâchent les muscles du palais et réduisent l’ouverture de la gorge lorsque nous dormons. D’autre part, l’alcool a une action myorelaxante qui peut provoquer des ronflements. Il est donc conseillé de ne pas consommer d’alcool le soir. En outre, le tabac contient des substances toxiques qui irritent les voies respiratoires, et peut être à l’origine des ronflements. Il est donc important de ne pas fumer avant d’aller se coucher.

Faire attention à son poids

Le surpoids est un facteur de risque lié aux ronflements. La graisse entraîne le rétrécissement des voies aériennes supérieures et du pharynx, ce qui peut provoquer des ronflements. Il est donc important de manger sainement et de faire du sport pour maintenir un poids santé.

Éviter les produits laitiers avant d’aller se coucher

Les produits laitiers augmentent la quantité de mucus dans les voies respiratoires et peuvent être à l’origine des ronflements. Il est donc conseillé de ne pas consommer de produits laitiers avant de dormir. Une bonne idée est de boire un verre d’eau car la déshydratation peut également provoquer des ronflements.

Utiliser la médecine douce pour stopper les ronflements

Si vous avez des ronflements, vous pouvez recourir aux médecines douces, qui font appel à l’utilisation de plantes pour les réduire ou les arrêter. Une autre méthode naturelle consiste à renforcer les muscles de la gorge afin d’éviter les ronflements.

Vous souhaitez savoir comment fonctionne votre sommeil ? Découvrez-le grâce à notre test ci-dessous :

Utiliser l’acupuncture pour arrêter de ronfler

L’acupuncture, médecine chinoise indolore, peut stimuler des points précis du corps et réduire les réactions allergiques ou la congestion nasale, ce qui contribue à diminuer les ronflements. Cela peut être particulièrement utile dans le cas des sinusites chroniques.

Stopper les ronflements avec l’homéopathie

L’homéopathie peut aussi être efficace pour réduire les ronflements liés à la congestion nasale. Des traitements homéopathiques existent pour cela, tel que « Opium 9 CH », « Lemna minor 9 CH » et « Nux Vomica 5 CH » qui sont à prendre à raison de 5 granules matin et soir.

De plus, les ronflements sont une forme de trouble du sommeil qui peut être traitée naturellement et durablement.

Se servir des huiles essentielles pour arrêter de ronfler

Plusieurs huiles essentielles peuvent être utilisées pour dégager les voies respiratoires et raffermir les tissus, limitant ainsi les ronflements. Par exemple, l’huile essentielle de marjolaine à coquilles décongestionne et relaxe les muscles respiratoires, et peut même aider à lutter contre l’anxiété et les problèmes de sommeil.

Vous pouvez aussi créer votre propre synergie d’huiles essentielles anti-ronflements :

  • 30 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus smithii ;
  • 15 gouttes d’huile essentielle de menthe des champs ;
  • 15 gouttes d’huile essentielle de pin sylvestre ;
  • 30 millilitres d’huile végétale d’amande douce.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les huiles essentielles qui aident à dormir, nous avons rédigé un article à ce sujet. 

Renforcer les muscles de la gorge pour ne plus ronfler

Il existe des exercices qui peuvent aider à renforcer le tonus des muscles de la langue et de la mâchoire, réduisant ainsi les ronflements. Faites-les régulièrement, en marchant ou en prenant une douche, et vous constaterez rapidement les bienfaits. 

Exercices anti-ronflement : les voyelles

  • Prononcez la voyelle « A », de façon intermittente durant 3 minutes, pour muscler la gorge.
  • Poussez le fond de votre langue vers l’arrière du palais, tout en répétant la voyelle « A » plusieurs fois. Cela contribue à remonter le voile du palais. Faites cet exercice une vingtaine de fois à la suite, une fois par jour.
  • Exercices anti-ronflement : tonifier la langue

  • Pour tonifier le muscle transverse de la langue, tirez la langue en la maintenant droite et horizontale puis cherchez à en rétrécir le plus possible les bords. Effectuez cet exercice le soir, une fois par jour.
  • Autre option : aplatissez votre langue en la reculant et en la descendant le plus possible dans la bouche. Vérifiez vos progrès devant un miroir, la gorge doit être bien dégagée et votre luette visible.
  • Un dernier exercice peut vous permettre de corriger la position de la langue. Poussez la pointe de votre langue juste derrière les dents du haut et faites-la simplement coulisser jusqu’à l’arrière du palais.
  • Augmentez graduellement la difficulté : commencez par effectuer trois séries de trois secondes, puis cinq séries de cinq secondes et terminez par une série de dix secondes.
    Lire aussi  [Arkorelax Sommeil Flash] - Complément alimentaire

    Traiter la ronchopathie grâce à des remèdes et des accessoires

    Il est possible de lutter contre la ronchopathie à l’aide de divers remedes et accessoires. Leur efficacité dépend de la cause des ronflements et de leur niveau de gravité. Si elle est due à une congestion nasale temporaire, il suffit parfois d’utiliser un décongestionnant pour supprimer ces nuisances.

    Se débarrasser des ronflements avec un écarteur nasal

    Un écarteur nasal, aussi appelé dilatateur nasal, est un petit accessoire qui écarte en douceur les ailes du nez pour améliorer la respiration pendant le sommeil. Il suffit de l’introduire dans le nez jusqu’à ce que l’attache reliant ses deux ailettes touche la cloison nasale. Une solution rentable, réutilisable, facile à transporter et qui prend peu de place !

    Les bandelettes adhésives nasales

    Ces bandelettes adhésives peuvent élargir légèrement les narines du ronfleur afin de faciliter le passage de l’air. Elles sont très flexibles, généralement transparentes et elles sont conçues pour asseoir un sommeil réparateur. Ces petits scotchs sont à usage unique et s’adaptent à tous les types de nez.

    Les pastilles anti-ronflements et languettes

    Ces produits alimentaires contre les ronflements se présentent sous forme de pastilles à sucer ou de languettes qu’il faut laisser fondre sous la langue. Ils contribuent à lubrifier le fond de la gorge pour limiter les ronflements.

    Leurs avantages ? Ils sont pratiques, discrets et faciles à emporter pour les ronfleurs qui voyagent.

    Les sprays anti-ronflements

    Les sprays buccaux sont conçus pour réduire les ronflements dont le niveau sonore est inférieur à 60 décibels. Ils sont composés d’actifs qui lubrifient le voile du palais et qui maintiennent une bonne humidité au fond de la gorge tout au cours de la nuit. Les sprays nasaux, quant à eux, lubrifient les voies nasales pour faciliter l’écoulement de l’air.

    Un bracelet anti-ronflement

    Cet objet, qui ne coûte qu’une trentaine d’euros et qui n’est pas plus grand qu’une montre, est porté au poignet et il émet une légère impulsion électrique à ronflement. Le dormeur est alors gêné dans son sommeil et il peut changer de position, ce qui empêche de ronfler.

    Une bague anti-ronflement

    La bague anti-ronflement fonctionne par acupression et elle peut réduire, voire stopper, les ronflements dès la première semaine d’utilisation. Elle s’enfile à l’auriculaire une demi-heure avant le coucher et elle exerce une pression simultanée sur deux points spécifiques en acupuncture :

    •  Le point Qiangu : situé sur le côté extérieur de l’auriculaire, il favorise la libération des voies respiratoires (fosses nasales, pharynx, larynx…).
    • Le point Shao Chong : situé sur le côté inférieur de l’auriculaire, il facilite l’endormissement et il régule les étapes du sommeil.

    Une gouttière pour les ronflements graves

    L’orthèse anti-ronflement, aussi appelée gouttière, ressemble à un protège-dents utilisé par les sportifs. Cet accessoire maintient la mâchoire inférieure et la langue en avant, pour éviter l’obstruction de la cavité buccale. Il existe d’autres alternatives, dont une qui se place sur le palais pour diminuer les risques d’obstruction des canaux respiratoires.

    L‘appareil CPAP pour arrêter de ronfler

    Le port d’un appareil CPAP (Ventilation par Pression Positive Continue) est recommandé pour les ronflements très importants et pour les apnées du sommeil. Ce masque nasal est relié à une mini pompe qui maintient l’entrée de l’air ambiant à l’intérieur de la bouche, ce qui empêche les tissus de s’affaisser.

    Ne plus ronfler par le biais des traitements chirurgicaux

    Si les méthodes naturelles ne fonctionnent pas, votre médecin traitant peut vous orienter vers un ORL (oto-rhino-laryngologiste) pour réaliser un bilan et découvrir la cause de vos ronflements. Quelquefois, une opération peut être nécessaire, mais elle n’est pas à 100% efficace tant que les raisons à l’origine des ronflements ne sont pas établies.

    La chirurgie du ronflement

    La chirurgie du ronflement est une opération qui consiste à :

  • réduire le voile du palais ;
  • extraire partiellement ou complètement la luette ;
  • enlever les amygdales si elles sont obstructives ;
  • tendre les piliers postérieurs (muscles vélo-pharyngés) vers l’extérieur.
  • Elle nécessite une anesthésie générale et une hospitalisation de deux ou trois jours. Ses principaux inconvénients sont les douleurs post-opératoires qu’elle peut causer et le fait qu’elle n’est pas couverte par la sécurité sociale.  

    La somnoplastie pour éviter de ronfler

    La somnoplastie est un traitement du voile du palais par radiofréquence. Son objectif ? Entraîner une cicatrisation des muscles du voile du palais, pour qu’il soit moins souple et diminuer les risques de ronflement. Son avantage ? Elle peut être faite en consultation, sous anesthésie locale, ce qui réduit les douleurs et évite l’hospitalisation.

    La septoplastie pour arrêter de ronfler

    Cette intervention chirurgicale légère est destinée à corriger une déviation de la cloison nasale, qui peut causer une obstruction et des ronflements. Elle peut être pratiquée par un chirurgien ORL ou plasticien et elle ne modifie pas l’aspect du nez, contrairement à la rhinoseptoplastie.

    Votre solution pour dormir sans ronfler ? Partagez-la nous dans les commentaires !

    1. Quelles sont les causes possibles des ronflements ?

    Réponse : Les principales causes possibles des ronflements sont le relâchement des muscles de la gorge, l’obstruction des voies respiratoires, les allergies, le tabagisme et l’excès de poids.

    2. Quelles sont les solutions pour arrêter de ronfler ?

    Réponse : Les solutions pour arrêter de ronfler peuvent inclure des changements de style de vie, comme l’arrêt du tabagisme, l’exercice physique, une alimentation saine, une perte de poids et le sommeil sur le côté plutôt que sur le dos. Des aides respiratoires, des dispositifs médicaux et des traitements chirurgicaux peuvent également être utiles.

    3. Quels sont les risques associés aux ronflements ?

    Réponse : Les risques associés aux ronflements sont la fatigue, les maux de tête, l’irritabilité, la perte de mémoire et la pression artérielle élevée. Les ronflements peuvent également aggraver le sommeil apnée.

    Notez cet article !

    Vous avez aimé cet article ?

    Partager sur Facebook
    partager sur Twitter
    Partager sur Linkdin
    Partager sur Pinterest