[Stilnox] – Fiche médicament

Bienvenue sur notre article SEO sur le médicament Stilnox. Dans cet article, nous allons examiner en détail la fiche médicamenteuse de Stilnox et discuter de ses possibles effets secondaires et bienfaits. Nous allons également examiner les précautions à prendre avant de prendre ce médicament et les moyens de le commander en ligne. Enfin, nous aborderons les options de traitement alternatif qui peuvent être envisagées pour ceux qui souhaitent éviter de prendre Stilnox.

Stlinox – Sédatif – Zolpidem

Les laboratoires SANOFI-AVENTIS FRANCE offrent Stilnox, un comprimé utilisé pour traiter à court terme l’insomnie, ainsi que les états anxieux et les troubles dépressifs.

Sleepie vous offre une fiche explicative et détaillée pour tout apprendre sur ce médicament, et partager son point de vue sur l’efficacité de Stilnox.

Stlinox avec ou sans ordonnance ?

Stilnox est exclusivement disponible sur ordonnance. Vous ne pouvez donc pas acheter du Stilnox sans ordonnance en France, ni en Belgique. De même, l’achat de Stilnox en ligne n’est pas autorisé.

Composition du Stilnox

La substance active du Stilnox est le Zolpidem hémitartrate : 10 mg

Les ingrédients sont :

  • Cellulose microcristalline
  • Hypromellose
  • Lactose monohydraté
  • Macrogol 400
  • Magnésium stéarate
  • Sodium carboxyméthylamidon
  • Titane dioxyde

Tarif du Stilnox

En pharmacie, la boîte de 7 comprimés de Stilnox est à 1,22 € environ, et est remboursée par la sécurité sociale à hauteur de 15%.

La boîte de 14 comprimés est à 1,78 € environ, et est également remboursée par la sécurité sociale à hauteur de 15%.

Stilnox Vidal (Stilnox Eureka)

Vous cherchez à en savoir plus sur le médicament Stilnox? Cette fiche technique résume beaucoup d’informations concernant ce médicament.

Autres médicaments comme le Stilnox

Zopiclone ou Stilnox ? Havlane ou Stilnox ? Imovane ou Stilnox, ou encore, Donormyl ou Stilnox? On compare souvent le Stilnox à d’autres somnifères pour savoir lequel est le plus efficace, le moins addictif ou le plus dangereux. Quelle est donc la différence entre tous ces médicaments ?

Le principe actif du Stilnox est le Zolpidem, une molécule proche des Benzodiazépines, mais ayant des propriétés plus grandes sur le sommeil et moins d’effets secondaires.

Le Zopiclone et l’Imovane sont deux médicaments dont le principe actif est le zopiclone, qui, comme le Zolpidem, est une molécule similaire aux Benzodiazépines. Cependant, sa durée d’action est plus longue et est intéressante pour les personnes souffrant de réveils précoces vers 4h ou 5h du matin.

Le Havlane est un hypnotique qui appartient aux Benzodiazépines et présente donc plus de risques d’effets secondaires.

Le Donormyl quant à lui est un antihistaminique et ne présente pas les mêmes effets secondaires à court et moyen terme que les psychotropes mentionnés ci-dessus. En outre, l’une des particularités du Donormyl par rapport au Stilnox est que l’on peut l’acheter sans ordonnance.

Les médicaments contenant du Zolpidem ou du Zopiclone auront plus d’effets sur votre endormissement et votre sommeil et présenteront moins d’effets secondaires que les Benzodiazépines.

Le Zolpidem est le somnifère le plus vendu en France.

Quelle est la dose correcte du Stilnox ?

Posologie du Stilnox

Le Stilnox doit être pris une seule fois et ne devrait pas être administré une seconde fois pendant la nuit. La prise doit avoir lieu juste avant le coucher.

  • Chez les adultes : 1 comprimé de Stilnox (10 mg).
  • Chez les personnes âgées ou fragiles étant très sensibles au zolpidem (insuffisance hépatique) : ½ comprimé de Stilnox (5 mg).
Lire aussi  Sport et sommeil : bouger pour mieux dormir

Si les effets sont ressentis avec une faible quantité, il est possible de couper le comprimé pour prendre une plus petite portion.

L’efficacité et la tolérance de Stilnox n’ont pas été prouvées chez les personnes de moins de 18 ans, il n’est donc pas recommandé à cette population d’utiliser Stilnox.

Vous avez besoin de Stilnox pour dormir ? Commencez par évaluer votre sommeil en seulement 2 minutes.

Durée du traitement avec Stilnox

Le traitement avec Stilnox doit être aussi court que possible et ne pas excéder 4 semaines, y compris la période de réduction de la dose.

Selon l’état du patient, la durée sera de :

  • 2 à 5 jours en cas d’insomnie occasionnelle (situation exceptionnelle, voyage).
  • 2 à 3 semaines en cas d’insomnie chronique (liée au stress, un événement grave).

On notera que les traitements très courts ne nécessitent pas de plan de sevrage progressif.

Toute prolongation du traitement doit être effectuée sur l’avis d’un médecin, afin d’éviter tout risque de dépendance ou de tolérance.

Stilnox demi-vie

La demi-vie d’élimination du Stilnox est de 2h40 en moyenne. Rappelons que la demi-vie est le temps nécessaire pour que la concentration du médicament dans le sang diminue de moitié. Bien que demi-vie et durée d’effet soient corrélés, ils sont toutefois différents. La durée d’effet est généralement beaucoup plus courte (période durant laquelle le médicament a un effet) que la demi-vie (temps nécessaire pour éliminer le médicament de notre sang).

Comment arrêter le traitement avec Stilnox ?

L’arrêt du traitement avec Stilnox doit se faire progressivement.

Une interruption soudaine de Stilnox peut entraîner un syndrome de sevrage : 

  • réapparition de l’insomnie ;
  • anxiété ;
  • maux de tête ;
  • douleurs musculaires.

Il est important de savoir comment arrêter Stilnox. L’arrêt progressif doit être défini avec un médecin. La réduction des doses et leur espacement est la meilleure méthode pour sevrer du Stilnox.

Pour en finir définitivement avec l’insomnie, une méthode efficace existe : la thérapie cognitivo-comportementale appliquée à l’insomnie. Plus saine et recommandée par la Haute Autorité de Santé, elle n’entraîne pas d’effets indésirables et fonctionne à long terme.

Notre programme anti-insomnie est basé sur les principes de base de cette thérapie, ainsi que sur une approche holistique pour retrouver le sommeil. En modifiant les pensées autour du sommeil et en adaptant votre mode de vie, il permet de retrouver des nuits de sommeil réparatrices en quelques semaines.

Stilnox et avion

Lors de voyages en avion, le Stilnox peut être prescrit comme somnifère par un médecin. Si vous envisagez de prendre du Stilnox pour vous détendre avant de monter à bord de l’avion, la posologie sera la même qu’en temps normal.

Mesures de précaution à prendre avec le Stilnox

Contre-indications de Stilnox

Il est préférable de ne pas prendre du Stilnox si le patient souffre de :

  • une insuffisance respiratoire importante ;
  • une hypersensibilité à la molécule Zolpidem ;
  • un syndrome d’apnée du sommeil ;
  • une insuffisance hépatique grave ;
  • une myasthénie.

Le zolpidem n’est pas dialysable.

Stilnox et femmes enceintes

Il est déconseillé de prendre du Stilnox pendant la grossesse. Même à faible dose, les médicaments de la famille des Benzodiazépines peuvent avoir un impact sur le développement du bébé. Il est essentiel de demander conseil à un médecin avant tout traitement.

Concernant l’allaitement, ce médicament est présent dans le lait maternel, l’allaitement n’est donc pas recommandé avec le Stilnox.

Interactions médicamenteuses avec le Stilnox

De nombreux médicaments peuvent cumuler leurs effets dépresseurs avec ceux du Stilnox et entraîner une baisse de vigilance, à savoir :

  • les dérivés morphiniques ;
  • les neuroleptiques ;
  • les Barbituriques ;
  • les Benzodiazépines ;
  • des anxiolytiques autres que les Benzodiazépines (par exemple, le Méprobamate); 
  • les hypnotiques ;
  • les antidépresseurs sédatifs (Amitriptyline, Doxépine, Miansérine, Mirtazapine, Trimipramine) ;
  • les antihistaminiques H1 sédatifs ;
  • les antihypertenseurs centraux ;
  • le Baclofène ;
  • le Thalidomide ;
  • les antiépileptiques ;
  • les anesthésiques.


La consommation d’alcool en même temps que le traitement est à éviter car elle intensifie les effets sédatifs du Stilnox.

Le Stilnox peut provoquer des hallucinations lorsqu’il est associé avec d’autres antidépresseurs comme :

  • le Bupropion ;
  • la Fluoxétine ;
  • la Sertraline ;
  • la Venlafaxine.

L’utilisation simultanée de Stilnox avec la Fluvoxamine, la Ciprofloxacine et/ou le Millepertuis est à éviter.

L’utilisation concomitante de Stilnox et d’opioïdes accroît le danger de somnolence.

Pour toute prise concomitante de médicaments avec le traitement à base de Stilnox, il est nécessaire de demander conseil à un médecin.

Conduite de véhicules pendant le traitement avec Stilnox

Le traitement peut entraîner une diminution de la vigilance, il est donc préférable de ne pas conduire de véhicules pendant le traitement.

Lire aussi  La mélatonine ou hormone du sommeil

Surdosage de Stilnox

En cas de surdosage, le pronostic vital peut être menacé, en particulier lorsqu’il est utilisé conjointement avec d’autres antidépresseurs. Dans le cas d’une utilisation isolée du Zolpidem, le pronostic indique une possible mono-intoxication avec des doses allant jusqu’à 400 mg. 

Lors d’une ingestion massive de Stilnox, ou en combinaison avec d’autres dépresseurs du SNC (Système Nerveux Central), les symptômes du surdosage se manifestent majoritairement par une dépression du SNC, qui peut aller de la somnolence jusqu’au coma, selon la dose absorbée.

Les cas bénins peuvent provoquer une confusion mentale ou une léthargie.

Si l’ingestion de Stilnox a eu lieu il y a moins d’une heure, le patient conscient aura à subir un vomissement. Dans le cas contraire, on pratiquera un lavage gastrique avec protection des voies respiratoires. Après ce délai, l’induction de charbon activé peut réduire l’absorption.

Une surveillance particulière des fonctions cardiorespiratoires en milieu spécialisé est nécessaire.

Le Flumazénil peut être administré en cas de surdosage de Benzodiazépines. Cependant l’utilisation du Flumazénil en cas de surdosage Benzodiazépines peut provoquer l’apparition de troubles neurologiques (convulsions)

Le zolpidem n’est pas dialysable.

Le Stilnox peut entraîner une accoutumance. Toute substance addictive peut prendre l’effet d’une drogue, le Stilnox nécessitera un sevrage pour mettre fin à son traitement en cas de surdosage.

p>

Conséquences négatives du Stilnox

Le Stilnox est associé à de multiples effets secondaires. Les conséquences négatives du Stilnox dépendent de la quantité absorbée et de la sensibilité de la personne.‍

Affections immunitaires :

  • Œdème de Quincke

Affections psychiatriques :

  • Hallucinations ;
  • Agitation ;
  • Cauchemars ;
  • Dépression ;
  • Confusion ;
  • Irritabilité ;
  • Nervosité ;
  • Agressivité ;
  • Somnambulisme ;
  • Troubles de la libido ;
  • Délires ;
  • Dépendance physique et psychique ;
  • Troubles du comportement ;
  • Colère.

Effets sur le système nerveux :

  • Diminution de la vigilance ;
  • Somnolence (particulièrement chez les personnes âgées) ;
  • Maux de tête ;
  • Vertiges ;
  • Insomnie ;
  • Troubles cognitifs tels que amnésie antérograde ;
  • Paresthésie ;
  • Tremblement ;
  • Troubles de l’attention et de la parole ;
  • Altération de la conscience ;
  • Ataxie ; 
  • Tension.

Effets sur les yeux :

  • Diplopie ;
  • Vision trouble ;
  • Déficience visuelle.

Effets sur le système respiratoire, thoracique et médiastinal :

  • Dépression respiratoire

Effets sur le système gastro-intestinal :

  • Diarrhée ;
  • Nausées ;
  • Vomissements ;
  • Douleurs abdominales.

Affections du foie :

  • Augmentation des enzymes hépatiques ;
  • Lésions hépatocellulaires ;
  • Atteintes cholestatiques ou mixte du foie.

Troubles du métabolisme et de la nutrition :

  • Trouble de l’appétit

Affections cutanées et tissu sous-cutané :

  • Eruptions cutanées ;
  • Prurit ;
  • Urticaire.

Affections musculo-squelettiques et systémiques :

  • Arthralgie ;
  • Myalgie ;
  • Spasmes musculaires ;
  • Hypotonie musculaire.

Infections :

  • Infections des voies respiratoires supérieures et inférieures

Troubles généraux :

  • Asthénie ;
  • Troubles de l’équilibre voire chutes.

Même si le Stilnox peut causer des effets secondaires sur le foie, le système nerveux, respiratoire, etc., ces derniers ne se manifestent pas tous avec la même fréquence. La présence des effets indésirables peut aller de très fréquent (1 personne sur 10) à très rare (moins d’1 personne sur 10 000).

Il est important de signaler à votre médecin tout symptôme d’effets secondaires afin de procéder à un réajustement ou à l’arrêt du traitement pour limiter leurs conséquences.

Le point de vue de Sleepie sur le Stilnox

Chez Sleepie, nous n’encourageons pas l’usage des médicaments pour le sommeil Néanmoins, pour des troubles du sommeil sévères, le Stilnox peut être une solution temporaire convenable. Il revient à un médecin de juger s’il est bien adapté, mais il est possible d’atteindre un sommeil satisfaisant sans dépendance ou accoutumance grâce à des méthodes naturelles.

Ce traitement présente néanmoins un certain nombre d’effets secondaires. Les patients qui se servent du Stilnox pour lutter contre l’insomnie doivent impérativement consulter un médecin, seul habilité à prescrire ce médicament et à leur recommander le traitement adéquat.

Les forums de discussions sur les médicaments sont pleins d’avis contradictoires sur le Stilnox. Certains soulignent ses propriétés sédatives par rapport à d’autres somnifères, alors que d’autres font part des effets secondaires qu’ils ont rencontrés. 

Quelle est la substance active de Stilnox ?

Réponse :

Stilnox contient de la zolpidem comme substance active.

Quels sont les effets secondaires possibles ?

Réponse :

Les effets secondaires possibles de Stilnox comprennent la somnolence, des étourdissements, des maux de tête, des nausées, des diarrhées, des maux d’estomac, des vertiges, des troubles du sommeil, une faiblesse musculaire, une sécheresse buccale et des troubles de la concentration.

Vous avez aimé cet article ?

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
partager sur Twitter
Partager sur linkedin
Partager sur Linkdin
Partager sur pinterest
Partager sur Pinterest