Manque de sommeil : quels symptômes ?

Le manque de sommeil est un problème que de nombreuses personnes rencontrent et qui peut avoir des effets néfastes sur leur santé et leur bien-être. Il est important de comprendre les symptômes du manque de sommeil afin de prendre les mesures nécessaires pour rétablir un sommeil sain et équilibré. Dans cet article, nous allons examiner en détail les symptômes du manque de sommeil et expliquer comment les reconnaître et s’en prémunir.

Les signes et symptômes du déficit de sommeil apparaissent lorsque votre temps de sommeil est insuffisant. Cela peut être causé par un trouble du sommeil ou par le fait de passer une nuit sans dormir. Votre cerveau et votre corps envoient des signaux pour vous alerter et réclamer du sommeil, qui se traduisent par des symptômes physiques et/ou mentaux.

Quels sont les symptômes qui indiquent que vous ne dormez pas suffisamment ?

Envie de dormir tout le temps : pourquoi ?

Vous vous sentez toujours fatigué, et vous avez l’impulsion de dormir sans cesse ? Vous répétez sans arrêt « je dors mal » ou « j’ai toujours envie de dormir » ?

Le manque de sommeil génère forcément le désir de dormir. L’envie de somnoler se manifeste par des moments de somnolence tels que des bâillements, des yeux qui piquent, une humeur changeante, etc. Mais pourquoi avons-nous envie de dormir en permanence ?

Raisons de l’envie de dormir tout le temps

L’envie de dormir en permanence est un symptôme du manque de repos qui peut être dû à diverses causes :

  • Un haut niveau de stress dans le cadre du travail ou dans la vie personnelle ;
  • Un temps de sommeil limité, à cause du travail ou de situations personnelles (bébé qui pleure, travail très tôt le matin, etc) ;
  • Des troubles du sommeil tels que le bruxisme, l’insomnie, les ronflements, le syndrome des jambes sans repos, etc. ;
  • Certaines pathologies telles que la dépression, l’hyperthyroïdie, le lupus, le diabète, la narcolepsie ;
  • Certaines pratiques médicamenteuses comme la chimiothérapie, la radiothérapie, etc. ;
  • Une prise de médicaments, par exemple d’antihistaminiques, d’opiacés, etc. ;
  • La consommation d’alcool qui peut fragmenter le sommeil ;
  • Une carence en fer.
Lire aussi  [Mag 2 marin] - Complément alimentaire

Plus le temps de sommeil est court, plus le désir de dormir est grand. C’est le principe de la pression du sommeil.

La pression du sommeil et l’envie de dormir tout le temps

La pression du sommeil augmente tout au long de la journée. Elle génère la production d’adénosine, une substance qui provoque le désir de dormir. Plus la pression du sommeil est intense, plus nous avons envie de dormir. Le matin ou après une sieste, elle est faible, mais elle est plus grande le soir, lorsque nous n’avons pas dormi depuis longtemps.

Vous souhaitez en savoir plus sur le sommeil ? Nous vous proposons notre article Tout savoir sur le sommeil : le guide complet.

Somnolence diurne : un signe que l’on ne dort pas assez

La somnolence durant la journée peut être un symptôme de manque de sommeil. On peut être fatigué sans s’endormir, mais on ne peut pas être somnolent sans être fatigué.

Les causes possibles de la somnolence diurne

S’endormir sans s’en rendre compte peut être le signe d’une maladie chronique rare appelée narcolepsie. Elle se caractérise par un besoin extrême de dormir, entraînant une somnolence diurne et des endormissements incoercibles. Bien que cette hypersomnie puisse provoquer des difficultés sur le long terme, on peut s’endormir sans s’en rendre compte sans pour autant être narcoleptique.

De nombreuses autres causes peuvent être à l’origine de cette somnolence diurne, par exemple des troubles du sommeil, des maladies, des traitements médicaux etc. Si vous soupçonnez que vous êtes narcoleptique, n’hésitez pas à consulter votre médecin.

Diminution de la concentration et de la vigilance due à la privation de sommeil

Impact du manque de sommeil sur le cerveau : Lorsque l’on souffre de privation de sommeil, on peut constater une détérioration des capacités cognitives : une baisse de la concentration, une diminution de la vigilance et des difficultés à mémoriser. Le cerveau n’ayant pas été alimenté par le sommeil nécessaire à son fonctionnement normal, il est plus sensible à la fatigue et à la somnolence.

Pour éviter tout danger en cas de manque de sommeil, il est important de reconnaître les signes de somnolence et de ne pas prendre le volant, comme illustré sur l’image ci-dessous. Manque de sommeil : quels symptômes ?
Source : Le Parisien – Sécurité Routière

Lire aussi  [Somniphyt Total Nuit LP 1,9mg] - Complément alimentaire

Impacts du manque de sommeil : les signes visibles

Conséquences du manque de sommeil sur le corps : Un manque de sommeil peut se manifester par des symptômes physiques qui sont des indices de fatigue facilement détectables :

  • Des yeux qui larmoient, qui peuvent s’irriter, le besoin impérieux de fermer les paupières… ;
  • Des bâillements ;
  • Des frissons (sensation chaude/froide) ;
  • Des maux de tête ;
  • Une raideur dans le bas du dos ou au niveau du cou.

Vous éprouvez des difficultés à vous endormir ? Commencez par évaluer votre sommeil en moins de 2 minutes.

Manque de sommeil et vertiges

Un déficit de sommeil peut se manifester par des étourdissements. Il est possible de classer ces derniers en deux catégories :

  • Le “vrai” vertige : cela se traduit par une sensation de mouvement de la tête vous faisant tourner, ce qui entraîne des pas instables non contrôlés.
  • Le “faux” vertige : il n’y a pas de perte d’équilibre, juste une impression de déséquilibre.

De plus, le manque de sommeil peut causer des troubles visuels qui sont une sorte de vertige visuel.

Épuisement et faim

Quel est le rapport entre l’épuisement et la faim ?

Le manque de sommeil active l’hormone de la faim, la ghréline, qui augmente notre désir de manger. Quand on est fatigué, on est plus enclin à avoir des fringales. Plus on est épuisé, plus on a besoin de manger. Le manque de sommeil peut donc avoir un impact sur notre poids.

Pour plus d’informations, découvrez notre article Épuisement et prise de poids : sont-ils liés ?

Remédier à l’insomnie : Que faire ?

Le manque de repos vous trouble dans votre quotidien ? Il existe des solutions efficaces pour en venir à bout.

Notre programme en ligne est conçu sur la base de modifications des pensées et d’aménagements dans votre mode de vie. Il est établi pour durer, et contrairement à des médicaments, sans danger et garçonné sans risque de dépendance ou d’accoutumance. Il s’inspire partiellement de grands principes des thérapies cognitives comportementales, méthode recommandée par l’OMS pour vaincre l’insomnie, et fonctionne pour 9 personnes sur 10 qui en sont atteintes !

Quel est le premier symptôme d’un manque de sommeil ?

Réponse : Les premiers symptômes d’un manque de sommeil sont la somnolence, la baisse de concentration et la fatigue.

Quels sont les effets à long terme du manque de sommeil ?

Réponse : Les effets à long terme du manque de sommeil peuvent inclure des problèmes de santé à court et long terme tels que l’obésité, le diabète, les problèmes cardiaques, l’hypertension artérielle, les troubles de la mémoire et l’irritabilité.

Comment le manque de sommeil peut-il affecter le cerveau ?

Réponse : Le manque de sommeil peut affecter la fonction cognitive et la capacité de concentration, ainsi que la capacité de résoudre des problèmes et la prise de décision. De plus, le manque de sommeil peut également augmenter le risque de développer des troubles psychiatriques tels que la dépression et l’anxiété.

Notez cet article !

Vous avez aimé cet article ?

Partager sur Facebook
partager sur Twitter
Partager sur Linkdin
Partager sur Pinterest