Plantes pour dormir

11 plantes pour dormir : trouver le sommeil au naturel

Et si les tisanes de nos grands-mères étaient bien plus que de simples boissons chaudes ? Stress, anxiété, mais aussi troubles du sommeil, la phytothérapie a, depuis quelques années, regagné ses lettres de noblesse. 

Utilisées judicieusement, les plantes peuvent être tout aussi efficaces que certains médicaments. Avec beaucoup moins, voire aucun effets secondaires. Ce remède naturel va vous être d’une grande aide notamment pour lutter contre les troubles du sommeil légers, le stress, l’anxiété ou encore les insomnies.

Voici les 11 meilleures plantes pour vous aider à retrouver et/ou conserver un sommeil réparateur de qualité, et comment bien les utiliser.

La camomille

Description

La camomille est déjà bien connue et reconnue par nos grand-mères et arrières grand-mères pour ses propriétés apaisantes, notamment lorsqu’elle est prise sous forme d’infusion le soir avant le coucher. En réalité, elle est utilisée par les Grecs depuis l’Antiquité.

Si elle est connue pour ses vertus apaisantes, c’est loin d’être son seul talent. Elle a également une action anti-inflammatoire, antinévralgique ou encore antispasmodique. Elle peut être utilisée en usage interne ou externe selon le problème à traiter.

Indications

  • Troubles du sommeil (insomnie, réveils nocturnes, endormissement difficile etc.)
  • Troubles nerveux (stress, anxiété, dépression saisonnière etc.)
  • Dyspepsies d’origines gastriques et hépatiques
  • Inflammations du tube digestif ( œsophagites, gastrites, ulcères)
  • Migraines digestives et hépatiques
  • Névralgies dentaires
  • Douleurs liées aux règles
  • Grippes et fièvres digestives 
  • Engorgement du foie ou de la rate
  • Dermatoses inflammatoires, brûlures, eczéma, douleurs névralgiques

Contre-indications

  • Déconseillé aux femmes enceintes
  • Déconseillé aux personnes souffrant d’asthme
  • Déconseillé aux personnes sujettes aux allergies aux pollens
  • Déconseillé si vous prenez de l’achillée millefeuille , de la matricaire, de la laitue vireuse ou du chrysanthème.
  • Déconseillé si vous prenez des médicaments anticoagulants.

Utilisation

Eau florale, huile essentielle, infusion, lotion oculaire etc., on peut trouver la camomille sous de nombreuses formes. La forme devra être choisie en fonction du trouble à traiter. Pour les troubles du sommeil, toute forme à usage interne peut convenir, l’infusion étant la plus utilisée.

En cas de surdosage, la camomille peut entraîner l’apparition de vertiges, d’étourdissements, de nausées ou de vomissements. Ainsi, respectez scrupuleusement les doses prescrites par votre médecin ou votre pharmacien, ou autre professionnel de santé. Les infusions faites maison sont inoffensives dès lors qu’elles sont dosées et consommées avec modération.

Le tilleul

Description

Comme pour la camomille, le tilleul est une plante connue et utilisée depuis l’Antiquité. C’est un arbre aux multiples vertus qui en font un véritable atout à conserver dans vos placards. Il est notamment connu pour aider à retrouver un sommeil réparateur, mais aussi pour ses effets apaisants face au stress et à l’anxiété. 

Ses fleurs permettent également de lutter contre les états grippaux hivernaux, en aidant notamment à faire chuter la fièvre. Autre atout du tilleul, en usage externe, il aide à calmer les démangeaisons cutanées, les gerçures et les crevasses.

Indications

  • Spasmes
  • Palpitations
  • Maux de tête
  • Anxiété
  • Fatigue
  • Insomnie
  • Troubles digestifs
  • Troubles ORL (rhume, sécrétions nasales)
  • Fièvre
  • Démangeaisons
  • Gerçures
  • Hypertension
  • Rhumatismes
  • Cholestérol

Contre-indications

Aucune contre-indication particulière ni aucun effet secondaire connu. Cependant, en cas de traitement long ou de grossesse, demandez l’avis de votre médecin au préalable.

Utilisation

L’utilisation la plus commune du tilleul est l’infusion. On peut aussi le trouver sous forme de gélules (aubier de tilleul ou extrait sec de fleurs), ou encore d’eau florale pour un usage externe. Suivez en priorité les indications de votre médecin ou celles figurant sur la notice d’utilisation ou l’emballage, afin de prendre la bonne quantité. 

Bien qu’il n’y ait pas de dosage particulier en cas d’infusion à faire chez soi, le tilleul reste une plante à consommer avec modération (environ 4 tasses d’infusion par jour maximum).

La verveine

Description

La verveine officinale est connue depuis l’Antiquité pour ses vertus digestives et anti-inflammatoires. Elle est également apaisante, aidant ainsi à lutter contre le stress et l’anxiété, et à avoir un sommeil plus réparateur.

Connue mondialement depuis toujours, on la retrouve souvent dans les tisanes du commerce. Pour un effet maximisé, mieux vaut privilégier une verveine de qualité pour les infusions, ou opter pour les gélules ou les huiles essentielles.

Indications

En usage interne :

  • Anxiété
  • Stress
  • Vertiges
  • Troubles du sommeil légers
  • Migraine
  • Digestion difficile
  • Maux de ventre
  • Troubles intestinaux
  • Douleurs
  • Rhumatismes

En usage externe :

  • Peau sèche
  • Crevasses
  • Gerçures
  • Piqûres d’insectes
  • Foulures
  • Contusions

Contre-indications

  • Déconseillé aux personnes souffrant d’insuffisance hépatique
  • Déconseillé aux personnes prenant un traitement anticoagulant
  • Déconseillé aux personnes souffrant d’hypotension ou prenant un traitement contre l’hypertension
  • Déconseillé aux personnes souffrant de troubles neurologiques
  • Déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes
  • Déconseillé aux personnes allergiques

Utilisation

La verveine officinale peut être consommée sous forme d’infusion, de gélules, d’huile essentielle ou encore de teinture mère. Dans tous les cas, respectez scrupuleusement les doses prescrites. Dans le cas d’infusions faites maison, veillez simplement à avoir une consommation modérée.

La verveine peut interagir avec certains médicaments notamment en diminuant leur efficacité. Si vous prenez un traitement médicamenteux quel qu’il soit, consultez votre médecin avant de démarrer une cure de verveine, même de courte durée.

La valériane

Description

La valériane est également connue sous le nom de « guérit-tout » ou « herbe aux chats ». Si elle fait effectivement beaucoup d’effet à nos amis félins, elle est avant tout une alliée redoutable pour lutter contre le stress, l’anxiété et les troubles du sommeil.

Cette plante dont l’efficacité est reconnue par l’Agence Européenne du Médicament possède dans ses racines et ses rhizomes des principes actifs qui soulagent l’anxiété et aident à gagner un sommeil régulier et réparateur. En usage externe, la valériane agit comme un décontractant musculaire, pour soulager les crampes, ainsi que plus généralement les douleurs musculaires et articulaires.

Indications

  • Nervosité
  • Anxiété
  • Difficulté à s’endormir
  • Insomnie
  • Douleurs musculaires
  • Névralgie
  • Hypertension due au stress
  • Spasmes
  • Douleurs articulaires
  • Douleurs liées aux règles

Contre-indications

La valériane ne possède pas de contre-indication spécifique ni d’effet secondaire connu. Cependant, du fait de ses effets sédatifs, évitez de la prendre en journée, sauf à un dosage faible. Evitez également de l’associer à un traitement à base de somnifères. De manière générale, respectez les doses prescrites par votre médecin ou les posologies moyennes indiquées sur la notice ou l’emballage.

Utilisation

La valériane se prend généralement sous forme de gélules pour lutter contre l’insomnie, ou de teinture mère pour lutter contre l’anxiété. Vous pouvez également la consommer sous forme d’infusion à faire vous-même. Dans ce cas, laissez infuser pendant 10 minutes environ 3 g de racines de valériane (soit une cuillère à café) dans une tasse d’eau bouillante.

La lavande

Description

La lavande est l’une des plantes les plus polyvalentes au monde. Elle est belle, elle sent bon, et a en plus de nombreuses vertus thérapeutiques. C’est la raison pour laquelle elle est autant appréciée en cosmétique qu’en phytothérapie, sans oublier la cuisine. 

Connue pour s’épanouir dans les jardins du Sud de la France, la lavande est une plante vivace qui peut également être cultivée dans des régions plus froides où elle résistera à l’hiver grâce à sa robustesse. Vous pouvez donc cultiver votre propre lavande si vous possédez l’espace suffisant et que vos hivers ne sont pas trop froids.

La lavande est bénéfique pour votre système nerveux, votre système digestif et vos articulations. C’est une plante apaisante à tous les niveaux, qui peut être utilisée en usage interne ou externe. En usage externe, elle peut soulager de nombreux problèmes de peau, en plus d’avoir un effet cicatrisant, bactéricide, antiseptique et antiparasitaire.

Indications

Usage interne :

  • Insomnie
  • Troubles nerveux
  • Effet antispasmodique
  • Troubles digestifs liés au stress ou à l’anxiété
  • Rhume
  • Asthme
  • Vertiges
  • Migraines et maux de tête

Usage externe :

  • Eczéma
  • Acné
  • Brûlures légères
  • Psoriasis
  • Piqûres d’insectes.
  • Plaies superficielles (effet cicatrisant)
  • Entorses, foulures, contusions
  • Rhumatismes
  • Action antiparasitaire 

Contre-indications

  • Déconseillé aux femmes enceintes durant les trois premiers mois de grossesse
  • Déconseillé aux personnes prenant des produits anticoagulants, qu’ils soient naturels ou médicamenteux
  • Ne pas associer à la prise de sels de fer et d’iode

Utilisation

Bien que la lavande n’ait pas d’effet secondaire connu, respectez toujours la posologie recommandée par votre médecin, ou celle indiquée sur la notice ou l’emballage.

La lavande peut être consommée sous plusieurs formes : gélules, infusion, huile essentielle etc. En cas d’infusion faite maison (si par exemple vous cultivez votre lavande dans votre jardin), la dose moyenne est de 2 cuillères à café dans une tasse d’eau bouillante (environ 15 cl), sans dépasser 3 tasses par jour.

La passiflore

Description

La passiflore, également appelée fleur de la passion ou grenadille, est une plante qui pousse là où le climat est doux et tropical de préférence. Elle offre un véritable spectacle pour les yeux avec des fleurs multicolores spectaculaires. Côté santé, elle est connue pour ses vertus anxiolytiques et sédatives.

Indications

En utilisation interne :

  • Troubles du sommeil
  • Réduction de la tension nerveuse
  • Anxiété
  • Irritabilité
  • Antispasmodique
  • Palpitations liées au stress ou à l’anxiété
  • Hypertension liée au stress ou à l’anxiété
  • Antidouleurs
  • Traitement de l’asthme

En utilisation externe :

  • Affections cutanées
  • Hémorroïdes

Contre-indications

  • Déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes
  • Déconseillé aux enfants de moins de 6 ans
  • Du fait des propriétés sédatives de la plante, évitez de conduire un véhicule pendant votre traitement

Utilisation

La passiflore peut interagir avec d’autres plantes (aubépine, valériane etc.) et avec certains médicaments (anxiolytiques, hypnotiques etc.). Pour éviter tout désagrément, demandez conseil à votre médecin, surtout si vous prenez déjà un autre traitement quel qu’il soit, même si ce dernier traite un trouble totalement différent. La passiflore n’a aucun effet secondaire connu.

On trouve la passiflore principalement sous forme de gélules, de tisane, de teinture mère ou de fleurs séchées à infuser. Dans tous les cas, respectez scrupuleusement la posologie indiquée par votre médecin, ou indiquée sur la notice ou l’emballage le cas échéant. Pour les infusions maison, consommez-les simplement avec modération.

La mélisse

Description

La mélisse officinale, également appelée mélisse citronnelle (à ne pas confondre toutefois avec la citronnelle), est une plante originaire de Grèce que l’on trouve dans toute l’Europe depuis l’Antiquité. Possédant de nombreuses vertus, elle est utilisée depuis des siècles tant en usage interne qu’externe. Ses arômes rafraîchissants font qu’on la retrouve également en cuisine.

Indications

Usage interne :

  • Anxiété
  • Agitation 
  • Nervosité
  • Irritabilité
  • Troubles du sommeil
  • Insomnie
  • Tachycardie
  • Troubles gastro-intestinaux légers
  • Circulation sanguine

Usage externe :

  • Herpès
  • Blessures mineures
  • Névralgies

Contre-indications

  • Déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes
  • Déconseillé si vous prenez un traitement pour des troubles de la thyroïde
  • Ne pas boire d’alcool
  • Déconseillé si vous prenez déjà un traitement pour des troubles du sommeil (somnifère etc.)

Utilisation

La mélisse peut être consommée de plusieurs manières différentes. En usage interne, on la trouve sous forme de gélules, de tisane ou encore d’huile essentielle. En usage externe, on peut l’appliquer sous forme de lotion, de crème ou d’huile essentielle. Attention, les huiles essentielles destinées à un usage externe ne sont pas les mêmes que celles destinées à un usage interne.

Respectez la posologie imposée par votre médecin, pharmacien, aromathérapeute ou autre professionnel de santé. Le cas échéant, respectez la posologie présente sur l’emballage ou la notice d’utilisation. Certaines formes comme les huiles essentielles sont très concentrées en principes actifs et nécessitent quelques précautions pour éviter tout risque de surdosage.

Concernant un usage interne en tisane, il n’y a pas de limite, mais gardez à l’esprit que tout aliment doit être consommé avec modération.

La fleur d’oranger

Description

De la cuisine orientale à la cosmétique, on trouve la fleur d’oranger partout. Cette magnifique fleur odorante et rafraîchissante donne un goût délicieux à de nombreuses recettes et une odeur irrésistible à de nombreux produits cosmétiques, en plus d’être bonne pour la peau. Il se trouve que la fleur d’oranger possède, en plus, de nombreuses vertus. 

Elle est ainsi appréciée en pharmacologie et phytothérapie pour ses propriétés calmantes. La fleur d’oranger apaisera tout votre système nerveux, y compris si vous avez des troubles digestifs (spasmes digestifs, colite, boule au ventre liée au stress etc.). Par ailleurs, elle convient aussi bien pour un adulte que pour un enfant ou même un nourrisson.

Indications

  • Stress
  • Anxiété
  • Insomnie
  • Troubles du sommeil légers
  • Fatigue chronique
  • Baisse de moral
  • Chocs émotionnels
  • Enfants hyperactifs, agités, fatigués
  • Troubles digestifs liés au stress ou à l’anxiété

Contre-indications

Aucune !

Utilisation

Gélules, infusion, pastilles à sucer, miel, huile essentielle, eau florale etc., on trouve la fleur d’oranger sous toutes les formes possibles et imaginables. La posologie dépendra de la forme choisie. 

Ainsi, par exemple, le miel pourra être consommé à volonté (mais avec modération tout de même), tandis que l’huile essentielle, bien plus concentrée en principe actif, nécessitera quelques précautions et un dosage savamment choisi.

Le houblon

Description

Le houblon est essentiellement connu en tant qu’ingrédient de base de la bière. Cependant, cette plante a bien d’autres vertus et utilités. C’est une liane herbacée grimpante et vivace déjà utilisée par les romains pour ses vertus digestives notamment. 

Le houblon possède également des propriétés aseptisantes et de conservation, raison pour laquelle il a été utilisé dès le Moyen-Âge pour la fabrication de bière. La plante est également depuis longtemps appréciée pour soulager les douleurs, le manque d’appétit, les symptômes liés à la ménopause, et les troubles du sommeil tels que l’insomnie.

Indications

  • Troubles liés à la ménopause
  • Problèmes dentaires (parodontite, caries, plaque dentaire etc.)
  • Insomnie
  • Agitation, anxiété
  • Manque d’appétit, troubles digestifs et intestinaux

Contre-indications

  • Déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes
  • Déconseillé si vous souffrez d’un cancer hormonodépendant
  • Déconseillé si vous prenez un traitement sédatif
  • Déconseillé si vous prenez un traitement à base d’œstrogènes
  • Pour éviter tout effet indésirable ou interaction médicamenteuse, demandez conseil à votre médecin avant d’effectuer une cure de houblon, même de courte durée.

Utilisation

On peut consommer le houblon de différentes manières :

  • En gélules
  • En tisane
  • En teinture mère
  • En strobiles (fleurs femelles séchées)

Respectez en priorité le dosage préconisé par votre médecin ou votre pharmacien, ou la posologie indiquée sur la notice ou l’emballage le cas échéant.

Le pavot de Californie ou Escholtzia

Description

L’Escholtzia, plus connue sous le nom de pavot de Californie, est comme son nom l’indique une plante originaire des États-Unis. Elle a des propriétés naturelles sédatives et anxiolytiques. Utilisable chez l’adulte comme chez l’enfant et sans aucun effet d’accoutumance ou de dépendance, elle calme avant le coucher, facilite l’endormissement et diminue les réveils nocturnes. 

Le pavot de Californie possède également des propriétés analgésiques, pour soulager les maux de têtes ou encore les douleurs dentaires.

Indications

  • Troubles du sommeil 
  • Difficultés d’endormissement 
  • Insomnie
  • Cauchemars 
  • Réveils nocturnes
  • Anxiété légère
  • Stress
  • Nervosité
  • Douleurs liées aux troubles du sommeil

Contre-indications

  • Déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes
  • Déconseillé aux enfants de moins de 6 ans
  • Déconseillé si vous avez des antécédents de glaucome
  • Déconseillé si vous êtes allergique aux plantes de la famille des papavéracées, à la morphine ou à la codéine
  • L’Escholtzia interagit avec de nombreuses plantes et substances, dont la valériane, l’aubépine, les opiacés, le coquelicot etc. Utilisez-là seule, et consultez votre médecin si vous prenez déjà un traitement médicamenteux ou des compléments alimentaires quels qu’ils soient.

Utilisation

On trouve le pavot de Californie sous toutes ses formes, de la graine à planter soi-même dans son jardin à la tisane en passant par les gélules ou encore la teinture mère. Il y a trois manières de le consommer :

  • En infusion : Laissez infuser 5 g de pavot de Californie séché dans une tasse d’eau bouillante pendant environ 15 minutes. Consommez votre tisane juste avant d’aller vous coucher.
  • En gélules d’extrait sec : Prendre 2 gélules de 100 g au moment du dîner, puis 2 autres gélules de 100 g au moment du coucher.
  • En teinture mère : Diluez entre 100 et 150 gouttes de teinture mère dans un verre d’eau, à boire environ 1 heure avant le coucher.

Ces posologies sont bien sûr données à titre indicatif. Respectez en priorité la posologie conseillée par votre médecin, ou celle indiquée sur l’emballage.

Le cannabidiol CBD (cannabis)

Description 

Le cannabis ne contient pas que du THC (substance psychoactive prisée pour ses effets récréatifs). Il contient bien d’autres principes actifs, dont le CBD ou cannabidiol.

Alors que le THC modifie le fonctionnement de votre cerveau et vos perceptions, et qu’il est utilisé à des fins récréatives, le CBD, lui, est utilisé à des fins médicales, pour soulager les douleurs notamment.

D’un côté, le THC amplifie les effets du CBD, tandis que de l’autre, le CBD annule les effets récréatifs du THC. 

Alors pourquoi le cannabis qui circule illégalement et est consommé de manière récréative a-t-il de tels effets ?

Tout simplement parce qu’il contient naturellement beaucoup plus de THC que de CBD, contrairement au cannabis médical, dont les variétés et les plants ont été sélectionnés pour contenir le bon ratio THC/CBD.

Indications

Le CBD présent dans le cannabis à usage thérapeutique, autrement dit le chanvre, offre de nombreux bienfaits, dont voici une liste non exhaustive :

Il a un effet anti-douleur mais aussi apaisant. Il « calme les nerfs », et peut vous aider à vous endormir mieux, plus rapidement, et avoir un sommeil plus profond et réparateur.

Contre-indications

  • Déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes. 
  • Un complément alimentaire ne doit pas se substituer à une alimentation variée et équilibrée et à un mode de vie sain. 
  • Ne pas dépasser la dose journalière recommandée. 
  • Ne pas laisser à la portée des jeunes enfants. À conserver à l’abri de la lumière, de la chaleur et de l’humidité.

Utilisation

Considéré comme un complément alimentaire et non comme un médicament, le CBD peut être trouvé sous diverses formes dans le commerce :

  • Huile essentielle : mettre quelques gouttes sur un aliment ou dans une boisson, en respectant la posologie indiquée sur l’emballage ou prescrite par votre médecin.
  • Gélules : respecter la posologie indiquée ou prescrite.
  • Chewing-gum : parfois pratique si vous êtes en déplacement, par exemple.
  • Produits cosmétiques : à usage externes, ils sont surtout utilisés pour soulager des douleurs localisées, comme les articulations ou les douleurs liées à des maladies de peau.

Pour soigner les troubles du sommeil, les deux formes les plus indiquées sont l’huile essentielle et les gélules.

Pourquoi avoir recours aux plantes plutôt qu’aux médicaments ?

Actuellement, environ 60% des médicaments « chimiques » présents sur le marché proviennent ou sont des dérivés de substances qui se trouvent naturellement dans les plantes.

Par exemple, l’aspirine, l’un des médicaments les plus consommés au monde, vient du saule blanc et de la reine des prés.

Alors pourquoi avoir recours aux plantes plutôt qu’aux médicaments pour résoudre vos troubles du sommeil, ou simplement pour mieux dormir ? Cela ne revient-il pas au même ? Quelles peuvent être les différences entre les deux ?

Dans un médicament classique, seul le principe actif concerné pour soigner le trouble ciblé est présent. Il est parfois directement extrait de la plante, et parfois reproduit de manière synthétique, autrement dit, on réalise une « copie » chimique de la molécule.

Entre un tel médicament et la consommation de la plante directement, il existe ainsi des différences significatives de :

  • Dosage : Le médicament est un concentré de principe actif
  • Composition : La plante dans son état originale a une composition beaucoup plus complexe, d’éléments qui peuvent interagir entre eux. Cela peut atténuer ou annuler les effets secondaires, ou au contraire les amplifier.

La partie de la plante consommée, la manière dont vous la consommez et les quantités dans lesquelles vous la consommez ont une importance capitale.

Mais globalement, consommer une plante, sous forme de tisane par exemple, vous fera consommer des doses plus faibles qu’avec son équivalent médicamenteux sans pour autant être moins efficaces. Par ailleurs, ses principes actifs seront assimilés différemment par votre organisme.

Phytothérapie, demandez l’avis de votre médecin

La phytothérapie est une médecine douce. Cependant, ne prenez pas la mauvaise habitude de l’automédication pour autant. En effet, même s’il s’agit de plantes dont certaines peuvent être facilement trouvées dans la nature, elles ne sont pas dénuées d’effets secondaires et d’interactions médicamenteuses. 

Les principes actifs contenus dans certaines plantes peuvent par exemple réduire voire annuler les effets d’un autre médicament que vous prenez, même si les deux visent à soigner des troubles totalement différents.

Ainsi, quelle que soit votre situation, que vous preniez ou non un traitement, que vous souffriez ou non d’un trouble quel qu’il soit, demandez toujours l’avis de votre médecin avant d’utiliser les plantes pour vous soigner.

Dans notre liste des 11 meilleures plantes pour bien dormir, certaines comme la camomille ou le tilleul se trouvent très facilement sous forme de tisanes et ne comportent pas d’effets secondaires ou très peu. D’autres nécessitent plus de précautions. 

Dans tous les cas, elles vous seront d’une grande aide dès lors que vous les consommerez avec modération et régularité, avec l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien.

Retour haut de page