Comment Choisir son Matelas

Comment bien choisir son matelas : Guide d’achat (19 étapes)

Nous sommes nombreux à nous être retrouvés dans la situation de devoir changer de matelas mais de n’avoir aucune idée des conditions pour bien le choisir. 

Pour ne pas s’en remettre exclusivement au vendeur à qui on ne manquera pas de demander conseil, ou si l’on souhaite comparer soi-même les offres pour acheter en ligne, voici les critères indispensables à connaître pour orienter sa sélection et opter pour la meilleure solution de couchage.

Sommaire

Histoire du matelas

Le matelas ne date pas d’hier, c’est peu dire ! Son histoire remonte aux Perses qui, 3600 ans avant JC, avaient déjà mis au point des matelas à eaux, à base de peaux de chèvres. 

Au fil des siècles, les technologies se sont faites plus inventives, et plus confortable : d’un rembourrage en coton en 200 avant JC, nous sommes passé aux plumes et à la laine respectivement au 16e et 18e siècles.

C’est à partir du début du 20e siècle que tout s’accélère : matelas à ressorts, matelas en latex, matelas à eau et à air, matelas en mousse à mémoire de forme, les progrès technologiques ont été fulgurants pour proposer un couchage toujours plus confortable. 

1 – Quand changer son matelas ? 

Avant de se poser la question de comment choisir un nouveau matelas, il faut s’interroger sur les raisons pour lesquelles on doit changer de matelas. 

Le matelas est trop vieux 

Il faut savoir qu’un matelas a une durée de vie limitée. En règle générale, on estime à 8 ans l’âge limite après lequel le confort et le soutien du matelas deviennent moins performant. 

Bien sûr, le type et la qualité de votre literie actuelle entrent en ligne de compte, et peuvent repousser la date butoir. Les matelas en latex et les matelas à air, résistent mieux, par exemple, aux outrages du temps. A l’inverse, les matelas en mousse peuvent plus rapidement se creuser. 

La fréquence d’utilisation va aussi jouer un rôle : plus on utilisera le matelas quotidiennement, plus son changement interviendra tôt. Au contraire du matelas d’un lit placé dans une chambre d’ami, qui n’est utilisé que ponctuellement.

Le matelas présente des bosses et des creux

Il se peut, en fonction de la matière première utilisée, l’accueil d’un matelas ne soit plus aussi moelleux qu’auparavant. .

Rien n’est alors plus désagréable que de rejoindre un lit dans lequel on commence à sentir des points de pression là où il ne devrait pas y en avoir… 

Le matelas s’est affaissé

Autre signe qu’il est peut-être temps de se séparer de son vieux matelas : lorsque l’on sent que ce dernier s’est creusé

Sous le poids de son ou ses propriétaire, il est plutôt habituel de voir un matelas s’affaisser, n’assurant donc plus un soutien optimal. 

Pire, lorsque l’on dort à deux, l’affaissement du matelas peut amener le plus léger des conjoints à “rouler” involontairement vers l’autre, ou à compenser inconsciemment pour rester à sa place.

Si cette situation se présente, ne tardez plus : il est grand temps d’opter pour un matelas neuf !

Sa corpulence à changé

On choisit son matelas en fonction de sa corpulence du moment. Or, si l’on vient à grossir excessivement, ou si au contraire on perd énormément de poids, le matelas que l’on s’était choisi n’est peut-être plus adapté à sa nouvelle morphologie et à ses nouveaux besoins en matière de soutien.

Certaines maladies sont apparues

Dans le même ordre d’idée, certaines maladies ou de maux physiques requièrent un changement de matelas. C’est notamment le cas pour les personnes souffrant du dos : ils leur sera peut-être nécessaire d’opter pour un matelas plus ferme que celui qu’elles possèdent. 

De même, les personnes à qui on diagnostique une apnée du sommeil devront sans doute opérer un changement et porter leur dévolu sur des matelas permettant de dormir confortablement sur le côté.

L’envie d’un matelas de meilleure qualité se fait sentir

Un des critère de choix pour son matelas reste le prix. Or, lorsque l’on n’a pas de gros moyens financiers, la qualité n’est pas toujours au rendez-vous. 

Aussi, si après quelques années, on a réussi à mettre un peu d’argent de côté, la tentation est grande de se débarrasser de son ancien modèle, même s’il n’est pas nécessairement en fin de vie. 

2 – Les questions à se poser avant d’acheter

Avant de se diriger vers tel ou tel type de matelas (voir infra), il faut se poser une série de question qui aideront à dessiner un profil du dormeur. En fonction de ses réponses, un ou plusieurs types de matelas émergeront. 

Bien sûr, cela n’a rien d’une science exacte et le confort reste une notion subjective. C’est la raison pour laquelle il est fortement conseillé, avant d’acheter un matelas, de pouvoir le tester ou de pouvoir bénéficier, si on l’achète en ligne, d’un temps d’essai (voir infra)

Quelle est votre position pour dormir ? 

La première question à se poser quand on souhaite faire une première sélection de matelas concerne la position de sommeil privilégiée du dormeur. 

Bien Choisir Matelas Position Sommeil

Chaque dormeur aime s’endormir différemment : sur le côté, sur le dos, sur le ventre. Il y a ceux qui restent fidèles à cette position pendant une bonne partie de la nuit, et il y a ceux qui passent par toutes les positions. 

Or, en fonction de la position que vous adoptez pour dormir, le besoin de soutien ne sera pas le même. 

Voici un tableau récapitulatif des positions pour dormir et des besoins spécifiques concernant la fermeté du matelas

Position pour dormirBesoins spécifiques Type de fermeté 
Sur le côtééviter les points de pressions aux épaules et aux hanches, voire aux genoux et aux chevilles, s’adapter aux courbes de leur corpsconserver l’alignement de la colonne vertébrale
Un sera : il permettra en effet de, et apporter un soutien en douceur. 
Un matelas “mi-ferme” est tout indiqué pour ce type de dormeurs
S’il est trop ferme : il créera des douleurs articulaires au niveau des cervicales, des épaules et des lombaires.
S’il est trop mou : la colonne vertébrale risque de ne pas être alignée.
Sur le dos éviter les points de pression au niveau de l’arrière de la tête, de la nuque, des fesses et des talonsconserver l’alignement de la colonne vertébrale Lorsque l’on dort sur le dos, mieux vaut se tourner vers des matelas mi-fermes à fermes. 
En effet, un matelas trop mou ne supportera pas convenablement le corps du dormeur et pourra lui causer, avec le temps, des douleurs dorsales. 
sur le ventreéviter les torsions trop importantes de la nuqueéviter le creusement du dosrester le plus plat possibleUn support ferme à très ferme est recommandé pour les personnes dormant sur le ventre. En effet, si le matelas est trop mou, la colonne vertébrale et les cervicales ne seront plus alignées. A terme, le dormeur risque des maux de dos importants. 

Aimez vous avoir chaud ou froid pendant la nuit ?

Il faut savoir que selon les types de matériaux utilisés, certains matelas tiendront plus chaud aux dormeurs que d’autres. Les matelas en mousse, en général, et en mousse à mémoire de forme en particulier, tiendront beaucoup plus chaud que les matelas à ressorts. 

D’autre par, les matelas les plus mous, parce qu’ils enveloppent votre corps, tiennent naturellement plus chaud. 

Aussi, si vous avez une préférence, que vous ne supportez pas de dormir au chaud par exemple, ou que vous transpirez vite, cette question n’est pas anodine. 

Quel est votre poids ? 

Un critère de choix essentiel pour bien sélectionner un matelas reste le poids du ou des dormeurs. 

En effet, on ne choisira pas la même fermeté selon que l’on pèse 50 ou 100kg. Pour plusieurs raisons : 

  • plus on est lourd, plus on a tendance à s’enfoncer dans le lit. Aussi, pour conserver le bon alignement de sa colonne vertébrale et éviter les douleurs lombalgiques, il est nécessaire d’opter pour un soutien ferme à très ferme. 
  • de même, pour éviter les points de pression douloureux lorsque l’on est en surpoids, mieux vaut choisir un matelas un peu plus ferme.
  • plus on est lourd, plus on a naturellement chaud. Or, si le matelas est trop mou, le dormeur en surpoids se réchauffera doublement, puisque le matelas, qui l’entourera, l’empêchera de se refroidir.
  • enfin, plus on est lourd, plus les mouvements dans un lit peuvent être difficiles. Si le matelas est trop mou, la personne en surpoids sera d’autant plus gênée dans ses mouvements.

Pour vous aider à vous situer dans une échelle de poids, voici un tableau récapitulatif

Catégorie du dormeurPoids moyenBesoins spécifiquesFermeté recommandée
Légermoins de 60 kgun soutien souple et confortablemi-ferme
Moyensde 60kg à 100kgbon équilibre entre fermeté et soutienmi-ferme / ferme
Lourdsplus de 100kgun soutien performantferme / très ferme

Quelle est votre taille ?

Les grands le savent, dormir sur un matelas sous-dimensionné est un calvaire. Soit les pieds dépassent, soit la tête touche le haut du lit, soit on se voit dans l’obligation de dormir les jambes repliées…

A l’inverse, les petits (comme les enfants) savent également comme cela peut être angoissant de dormir dans un lit qui paraît sans fond. On s’y enfonce, jusqu’à ne plus savoir à quel niveau du lit on se situe. 

Pour remédier à ce problème, de nombreux constructeurs proposent, en plus du classique 190cm, des matelas plus courts (150cm) mais aussi plus longs (200cm).

Dormez-vous en couple ou seul ? 

Que l’on dorme seul ou à deux a une importance capitale dans le choix de la fermeté aussi bien que du type de matelas : 

  • il faut que la fermeté convienne aux deux membres du couple : il faut donc trouver un bon compromis qui permette de satisfaire à la fois la fermeté recommandée pour la position adoptée par deux dormeurs, ainsi leur corpulence.
  • il faut que le type de matelas choisi s’adapte au souhait de chacun quant à la chaleur : il faut savoir que l’on se tient davantage chaud lorsque l’on est deux. Si cela est problématique, il vaut mieux opter pour un matelas bien respirant et n’aggravant pas le phénomène. 
  • il faut que le matelas puisse garantir une certaine indépendance du couchage : non seulement pour les questions de morphologie, mais également pour éviter que les mouvements de l’un ne perturbe trop le sommeil de l’autre. 

Quel est l’espace dont vous disposez ? 

On n’est pas tous égaux quant à la place dont on dispose pour loger notre lit. Aussi, que vous habitiez un studio à Paris ou une grande maison à la campagne, la taille et la configuration du lit ne sera pas la même. 

Concernant la taille, voici tout de même des critères à prendre en compte pour choisir une largeur adaptée : 

  • les habitudes de sommeil du dormeur : s’il bouge beaucoup, peut-être vaut-il mieux choisir un modèle large
  • si vous dormez à deux : sachez que plus le lit sera large, plus l’indépendance du couchage sera garantie. En d’autres termes, moins vous serez collé à votre partenaire, moins vous serez incommodé par ses mouvements, et mieux vous dormirez
  • sa taille et son poids : si vous êtes grand et gros, il est peut-être préférable de porter son choix sur des modèles un peu plus large et au moins 20cm plus long que votre taille.  Line

Par ailleurs, lorsque l’on a un espace réduit, on peut user de subterfuges : on peut désormais trouver des lits pliables d’excellente qualité, de même que des lits escamotables à la verticale ou au plafond, des lits mezzanine… 

Voici un tableau récapitulatif des tailles standard de matelas et de leur destination 

taille de matelas nombre de personnespopulation privilégie
80×190/2001 personne 2 personnes si deux matelas de 80×190/200 sont unis dans un lit de 160×190/200enfants adolescentspersonne dormant seuleoucouple

90×190/200
1 personne uniquement2 personnes si deux matelas de 90×190/200 sont unis dans un lit de 180×190/200enfants adolescentspersonne dormant seuleoucouple
140×190/2001 personne ou coupleadolescentspersonne dormant seuleoucouple
160×200 (queen-size)1 personne ou coupleadolescentspersonne dormant seuleoucouple
180x200cm et 200x200cm (king size)1 personne ou coupleadolescentspersonne dormant seuleoucouple

Ai-je des besoins spécifiques ?

Les maux de dos sont évidemment un critère à ne pas écarter lorsque l’on choisit son matelas. De même, si l’on souffre d’apnée du sommeil, il est important de choisir un matelas compatible avec les solutions mises en place pour y remédier. 

Comment Choisir Matelas Mal Dos

Aussi, avant de foncer tête baissée sur un type de matelas, faut-il prendre en compte ses particularités et ses besoins spécifiques. 

3 – Quelle suspension choisir ?

Le premier élément à prendre en considération lorsqu’on choisit un matelas est sa technologie de suspension. Autrement appelée âme du matelas, c’est elle qui va assurer l’aération, le confort du couchage…

La technologie dépend directement du matériaux utilisé pour confectionner le matelas. Voici donc un récapitulatif des principaux types disponibles sur le marché.

Les différents types de matelas 

Il existe 5 à 7 types de matelas fréquemment utilisés en France

  • Les matelas à ressorts : ressorts ensachés, ressorts biconiques, ressorts en spirale
  • Les matelas en mousse : mousse polyéther ou mousse polyuréthane
  • Les matelas en mousse à mémoire de forme
  • Les matelas en latex : latex synthétique ou latex 100% naturel
  • Les matelas à eau

Matelas en latex

Les matelas en latex ont depuis quelques années conquis une très belle part de marché. 

Il en existe deux sortes : les matelas contenant du latex synthétique (provenant du cahoutchouc) et les matelas uniquement fabriqués à partir de latex naturel (issu de la sève d’hévéa). 

Pour que votre matelas soit à la hauteur de vos attentes, il est recommandé de s’orienter vers les matelas 100% naturels, si vous pouvez vous le permettre financièrement.

Car, outre les considérations éco-responsables, ces derniers ont une durée de vie supérieure aux matelas contenant du latex synthétique, mais coûtent très cher : en moyenne autour de 1000 euros.

A défaut, vous pouvez vous satisfaire d’un matelas contenant au moins 20% de latex naturel.

La particularité de ces matelas tient dans leur densité naturelle : les personnes en surpoids peuvent compter sur un bon soutien en choisissant un matelas en latex. En outre, tous les dormeurs peuvent bénéficier de leur nombreuses zones de soutien : on en dénombre de 3 pour les matelas les plus basiques, à 11 pour les matelas les plus perfectionnés. 

Ces matelas offrent pour finir un accueil moelleux bien que pouvant parfois surprendre par un certain rebondi, notamment pour les matelas en latex uniquement. 

AvantagesInconvénients
durée de vie supérieure à la moyenneplus chers que la moyenne
très confortables, soulageants certaines douleurs lombairesune odeur peut potentiellement s’en dégager
indépendance de couchage moyenne (atténuation des mouvements)lourds et difficiles à manoeuvrer
silencieux
bonne aération, idéal lorsque l’on habite dans une maison ou une zone humide, ou que l’on a vite chaud la nuit
hypoallergénique

Matelas en mousse à mémoire de forme

Issue de la recherche spatiale, cette technologie contribue aujourd’hui à favoriser le sommeil de millions de personnes. 

Agissant en synergie avec notre chaleur corporelle, la mousse viscoélastique qui compose les matelas à mémoire lui permet d’épouser parfaitement la ou les formes du ou des corps du ou des dormeurs. 

De nombreux points de pressions sont ainsi éliminés, permettant au dormeur de se sentir comme en apesanteur

Associé à des suspensions complémentaires, ce type de matelas offrent un soutien et une fermeté optimale pour toutes les morphologies, y compris les plus costauds.

Longtemps réservés aux bourses les plus garnies, les matelas en mousse à mémoire de forme sont désormais de plus en plus abordables. 

AvantagesInconvénients
très grand confortplus cher que la moyenne
soulage des douleurs dorsales retient la chaleur 
assure une bonne indépendance de couchage aération moyenne (a tendance à retenir la transpiration)
idéal pour toutes les positions de sommeilpeut parfois être bruyant
solide et bon maintien dans le temps

=> Voir notre comparatif de matelas à Mémoire de forme

Matelas en mousse

Utilisée pour des matelas d’entrée de gamme, cette technologie se subdivise en deux sous-types :

  • les matelas mousse polyéther, dont les cellules sont fermées
  • les matelas mousse polyuréthane, dont les cellules sont ouvertes

En dehors de son prix, très abordable, ce type de matelas ne présente pas forcément de gros atouts. En effet, en raison de sa grande réactivité à l’humidité, la mousse à tendance à se tasser rapidement, surtout si sa densité est faible (variable entre 25 kg/m3 à 47kg/m3).

Ce type de matelas sera en revanche très acceptable pour le couchage d’enfants, ou le couchage d’appoint.

AvantagesInconvénients
un prix très abordableodeur possible 
très répandu retient la chaleur 
bon confort durabilité en dessous de la moyenne
soulagement moyen de douleurs dorsale soutien sur les bords du lit très faible
indépendance de couchage moyen
silencieux

Matelas à ressorts

Bien que la technologie date des années 50, de nombreuses évolutions ont largement amélioré le procédé. Il en existe maintenant de trois sortes : 

  • les matelas à ressorts ensachés
  • les matelas à ressorts biconiques
  • les matelas à spirales

Si vous en avez les moyens budgétaires, nous vous recommandons chaudement de vous orienter vers les matelas à ressorts ensachés. Car, contrairement aux idées reçues, ce types de matelas rivalise désormais avec les matelas les plus confortables et les plus haut de gamme du marché.

Et pour cause, ils assurent non seulement un soutien harmonieux, mais également une ventilation des plus performantes.

Dotés d’une belle densité, ils sont tout à fait indiqué pour les personnes de forte corpulence, qui sauront apprécier un soutien à la fois ferme mais permettant de soulager les points de pression très finement, indépendamment des uns des autres. 

AvantagesInconvénients
grand confortun peu plus cher que la moyenne
possibilité d’une fermeté ++peut être bruyant en vieillissant
très bonne respirabilité du matelas (conserve le frais et évacue l’eau )très peu d’indépendance de couchage 
soutien sur l’ensemble du matelas y compris les bords
bonne durabilité

=> Voir notre comparatif de matelas à ressort

Matelas à eau

Très peu répandus en France, les matelas à eau sont pourtant très flexibles, que ce soit en termes de fermeté, de température de l’eau, ou encore de dimensions du matelas.

4 – Quelle technologie privilégier ?

La literie n’est pas un domaine exempt d’innovation, bien au contraire. Au delà des technologies utilisées pour fabriquer l’âme du matelas, d’autres technologies entrent en ligne de compte. 

L’E bed

Les nouvelles technologies s’invitent partout, et désormais connecte votre matelas ! L’objectif étant de mesurer un certains nombres de paramètres pouvant altérer le sommeil et d’analyser le comportement du dormeur, de manière à améliorer la qualité de son sommeil.

Les lits pliables, escamotables

Tous les lits pliables et escamotables ne se valent pas. De même, tous les matelas ne sont pas compatibles avec ce type de technologies. Ainsi, avant de jeter votre dévolu sur un matelas, il convient d’abord de s’assurer que leurs technologies sont complémentaires. 

On ne mettra par exemple pas un matelas à ressorts ensachés sur un lit pliable, de même qu’on ne mettra pas un matelas en latex sur un lit escamotable à la verticale.

Le bio

De plus en plus de consommateurs souhaitent poursuivre leur engagement en faveur de l’agriculture bio et du commerce responsable, au delà de l’alimentaire. 

Le monde de la literie n’est pas exempte de ces considérations, et de nombreux constructeurs proposent désormais des produits contenant des matériaux bio (notamment les tissus utilisés pour les coutils). 

Seul le latex peut cependant vous donner l’opportunité d’avoir un matelas 100% bio et certifiés Oeko-Tex.

5 – Comment choisir la bonne fermeté ?

Choisir la suspension de son matelas ne peut pas être décorrélée de choix du soutien. Outre la qualité du sommier, en fonction de sa corpulence, de ses problèmes de dos ou encore de sa position privilégiée pour dormir, la fermeté du matelas devra être différente. 

Les différents types de soutien 

Généralement, les fabricants de matelas proposeront 3 à 4 degrés de fermeté pour leurs produits : 

  • souple : ce type de matelas propose un couchage très mou, on s’y enfonce facilement. Le confort est toutefois très doux.
  • mi-ferme : ce type de matelas offre un couchage un plus ferme, et un soutien plus prononcé. Il convient à la plupart des corpulences “moyennes” 
  • ferme : ce type de matelas offre un couchage maintenu. Les personnes fortes, souffrant du dos ou encore dormant sur le ventre ont tout intérêt à choisir cette option.
  • très ferme : ce type de matelas présente un couchage dur et assez peu confortable, sauf pour les personnes très fortes nécessitant un soutien puissant.

En France, la tendance est de privilégier le couchage sur un matelas ferme. Cependant, il est important de bien vérifier que ce type de soutien convienne avant de porter son dévolu sur un type précis de matelas. Il en va de la qualité de votre sommeil.

Quel type de soutien choisir ? 

De nombreux paramètres entrent en considération dans le choix du soutien : 

  • la corpulence : plus on sera fort en rapport avec sa taille, plus le matelas devra être ferme (voir : quel est son poids)
  • la position que l’on adopte le plus souvent pour dormir : un soutien adapté doit conserver la colonne vertébrale alignée. Aussi la fermeté ne sera pas la même que l’on dorme sur le ventre ou sur le dos
  • la sensibilité de ses lombaires : en cas de mal de dos, on privilégie la fermeté.

Voici un tableau récapitulatif de la fermeté du matelas à choisir en fonction de sa position de sommeil. A noter que lorsque l’on a mal au dos, la fermeté recommandée doit être légèrement plus importante que mentionnée ci-dessous.

Position de sommeil fermeté recommandée
sur le côté mi-fermeles plus petits gabarits pourront aller vers des matelas souples quand les plus gros gabarits devront s’orienter vers des matelas un peu plus ferme
sur le dosfermepour les gabarits les plus légers, le mi-ferme conviendra parfaitement
sur le ventre fermepour les gabarits les plus légers, le mi-ferme conviendra très bien
positions alternantesmi-fermeles poids lourds devront tout de même opter pour le ferme

6 – Comment connaître la bonne dimension du matelas ?

Les dernières décennies ont vu s’envoler la taille moyenne de la population française. Aussi de nombreuses marques ont-elles adapté leur offre pour offrir la meilleure qualité de couchage. 

Voici les critères à prendre en compte :

  • le nombre de dormeurs : on peut choisir un lit de dimensions modeste lorsque l’on est seul, on ne lésine pas sur les dimensions lorsque l’on est en couple pour ne pas se gêner et se réveiller mutuellement.
  • la morphologie des dormeurs : si l’on est très grand, un matelas de 190cm de longueur laissera nos pieds dans le vide…
  • les positions de sommeil : si l’on a l’habitude de s’étaler dans le lit, mieux vaut prévoir une largeur conséquente. 

Si les dimensions standards se sont multipliées, il est toutefois possible de fabriquer un matelas sur-mesure.

7 – Pourquoi opter pour un matelas hybride au confort universel ?

De nombreux fabricants de matelas, conscients qu’il n’est pas toujours facile de faire son choix, proposent des produits offrant un confort universel : tous les profils de dormeurs peuvent y trouver leur bonheur. 

Aussi, que vous soyez gros, maigre, grand, petit, que vous dormiez sur le dos, sur le côté ou sur le ventre, cette technologie permet un soutien optimal et personnalisé, et ce grâce aux recherches effectuées sur leur mousse à mémoire de forme et au travail réalisé concernant la suspension.

Comment Choisir Matelas Couples

Une technologie qui ravira sans doute les couples qui s’arrachent les cheveux pour trouver le matelas idéal, parce qu’ils sont très différents physiquement, ou parce qu’ils n’attendent pas la même fermeté de leur matelas. 

8 – Quelle épaisseur pour mon matelas ?

Si un matelas épais n’est pas forcément signe d’une qualité hors du commun, un matelas plat n’est à coup sûr pas un gage de belles performances. 

En effet, c’est le garnissage et les matériaux dont il est composé qui donnent au matelas son épaisseur. S’il est important et de bonne facture, le matelas aura un accueil moelleux, et sera confortable.

Selon les types de matelas, la hauteur sera plus ou moins importante : 

  • de 15 à 20 cm pour les matelas en mousse polyuréthane, en mousse à mémoire de forme et en latex. Un garnissage qualitatif donnera une hauteur moyenne de 18 cm à ces matelas. 
  • entre 20 et 25 cm pour les matelas à ressorts. 23cm semble être le minimum pour assurer un confort de couchage agréable.

Il faut savoir qu’un matelas épais aura plus probablement une meilleure longévité et aura tendance à être plus adapté au couchage quotidien d’une personne en surpoids. 

Les produits haut de gamme affichent régulièrement des hauteurs avoisinant voire dépassant les 30cm, ce qui peut constituer un signe significatif.   

En revanche, attention ! Plus les matelas sont épais, moins ils sont facile à transporter : un fait important à connaître si on est amené à le transporter chez soi par ses propres moyens !

9 – Comment choisir le garnissage ?

Un matelas peut posséder la meilleure suspension du monde, si son garnissage et son coutil ne sont pas à la hauteur, le confort de couchage s’en ressentira grandement. Car ce sont eux qui assurent le premier contact avec le matelas, ce que l’on appelle la phase d’accueil.

Quels sont les différents types de garnissages ?

Il existe une variété de garnissages impressionnante, pour un large éventail de prix :

  • les garnissages synthétiques, qui ont l’avantage du prix et d’être anti-acariens
  • les garnissages naturels, qui absorbent davantage l’humidité et aident à rester au frais. Les matières sont nombreuses : coton, bambou, fibres de coco… mais également des matières plus nobles comme la laine mérinos ou le cachemire.

Qu’est ce que le coutil du matelas ?

Le coutil qualifie la matière qui tapisse l’extérieur du matelas, et qui est donc immédiatement en contact avec votre linge de lit. 

Composé de matières synthétiques ou naturelles (coton, soie…), il s’agrémente d’une épaisseur de laine supplémentaire sur la face hiver du matelas. 

Le coutil est souvent antibactérien et ignifugé, c’est à dire traité contre le feu. Mais certaines matières ont des propriétés naturelles qui permettent de se passer de traitements spécifiques, à l’image du bambou, naturellement anti acariens.

10 – Pourquoi privilégier l’indépendance de couchage ?

Quand on dort à deux, les nuits peuvent vite devenir un calvaire si notre conjoint.e bouge beaucoup ou si les corpulences sont diamétralement opposées. L’indépendance de couchage du matelas prend ici toute son importance.

Quelles sont les techniques pour assurer l’indépendance du couchage ?

Plusieures possibilités sont disponibles :

  • les matelas séparés : bien que réunis dans le même lit, les dormeurs ont chacun leur matelas
  • les matelas en mousse à mémoire de forme : dans la mesure où ces-derniers s’adaptent à la morphologie des dormeurs, ils peuvent constituer une bonne solution pour un maintien différencié selon les morphologies de chacun
  • les matelas à ressorts ensachés offrent la technologie la plus avancée en matière d’indépendance du couchage.

11 – Pourquoi choisir un matelas anti-allergie ?

Une part croissante de la population française souffre d’allergies, et la question de choisir un matelas anti acariens et hypoallergénique se pose de plus en plus. 

Il faut savoir que :

  • les matelas en bambou sont naturellement anti acariens
  • de nombreux fabricants proposent désormais des matelas traités. Ces traitements sont soit naturels soit chimiques : il convient de se renseigner avant l’achat
  • l’aération quotidienne d’une chambre n’est pas à négliger pour lutter contre la prolifération des acariens.

12 – Qu’est-ce que la respirabilité du matelas ?

Aujourd’hui, les fabricants de matelas sont conscients de l’importance qu’attachent les consommateurs à la respirabilité de leurs produits. 

Si certains matelas sont naturellement avantagés sur cette question (les matelas à ressorts ensachés par exemple), d’autres ont dû faire preuve d’innovation pour assurer à leurs utilisateurs un certain degré d’aération. 

Ainsi, des tissus régulateurs de chaleurs ou séchant plus vite que la moyenne ont été conçus et intégrés aux coutils des matelas des plus grandes marques. Une manière de rester bien au sec, et donc dormir plus fraîchement !

13 – Comment évaluer le juste prix de son matelas ?

Le budget consacré à l’achat d’un matelas varie énormément d’une personne à une autre. 

Toutefois, l’arrivée sur le marché des vendeurs spécialisés en ligne a permis de rebattre les cartes et de proposer des produits de belle qualité à des prix raisonnables. 

Ce n’est pas parce que vous paierez un matelas hors de prix qu’il sera nécessairement d’une qualité supérieure aux autres

La plupart des vendeurs spécialisés en ligne proposent des matelas de qualité équivalente, voire supérieure aux grandes marques de revendeurs physiques, mais pour des prix moitié moins importants ! 

Pour fixer le prix que vous souhaitez mettre dans l’achat d’un matelas : 

  • rappelez vous que le prix n’est pas nécessairement un gage de qualité mais que brader la qualité de son matelas pour un bas prix n’est pas forcément une très bonne idée : un budget compris entre 400 et 1000 euros paraît raisonnable
  • souvenez-vous qu’un matelas est un investissement à long terme et que vous garderez une literie de qualité de 10 à 15 ans : un bon exercice est de rapporter le coût global de votre matelas à sa durée de vie pour obtenir son coût journalier. Vous serez surpris de voir que ce dernier dépassera rarement 30 centimes !

14 – Doit-on également changer le sommier ?

Si vous avez acheté votre ancien matelas et votre sommier en même temps, les changer simultanément semble logique.

On a coutume de dire que ⅔ du confort de sa literie provient du matelas, ⅓ du sommier. C’est donc un élément important qu’il convient de choisir avec soin. Et de changer en temps et en heure.

Pour rappel, la durée de vie d’un sommier varie entre 8 et 10 ans. 

Si l’achat de votre matelas a précédé l’achat de votre sommier, vérifiez l’état d’usure de ce dernier. Il est préférable de changer un sommier qui pourrait avoir encore 2 ou 3 ans de vie en même temps que le matelas, ne serait-ce que pour bénéficier d’une marge de négociation plus importante avec le vendeur. 

Si votre sommier est quasiment neuf, il faut vous poser la question de la compatibilité de ce dernier avec votre nouveau matelas. 

Voici un tableau répertoriant le type de sommier adapté à chaque type de matelas 

Type de matelassommiers conseilléssommiers déconseillés
Matelas à ressortssommiers à ressortssommiers à lattes avec suspensionsSommier à lattes avec suspensions et curseurs de fermetéSommier à lattes sans suspension
Matelas en Moussesommiers à lattes avec suspensionsSommier à lattes avec suspensions et curseurs de fermetésommiers à ressortsSommier à lattes sans suspension
Matelas en Latexsommiers à lattes avec suspensionsSommier à lattes avec suspensions et curseurs de fermetésommiers à ressortsSommier à lattes sans suspension

Par ailleurs, il faut savoir que si vous optez pour une literie électrique, il est déconseillé de prendre un matelas à ressorts. Les matelas en mousse et en latex sont totalement adaptés.  

15 – Les labels et l’origine de la fabrication du matelas

Dernier élément à prendre en compte avant de sélectionner son matelas : sa provenance et ses gages officiels de qualité.

Les labels

En France, il est possible de se fier au label “Belle Literie”, qui garantit un matelas de qualité supérieure, tant en termes de matières utilisées qu’en termes de procédés de fabrication. 

Pourquoi acheter du “made in France” ?

Trois raisons peuvent inciter à acheter des produits de fabrication française :

  • le prix : les fabricants de matelas situés sur le territoire national organisent régulièrement des ventes d’usine. Les prix sont alors nettement réduits par rapport aux prix distributeurs. Il faut savoir en profiter pour s’offrir la qualité à un prix raisonnable. 
  • l’écologie : lorsque l’on achète local, on limite également l’empreinte carbone de son matelas !
  • l’emploi local : les matelas fabriqués en France créent des emplois locaux.

16 – Quelle est la durée de vie d’un matelas ?

En fonction des matériaux, la durabilité à un bon niveau de qualité ne sera pas la même.

Type de matelasDurabilité
Latex12 ans
Mousse à mémoire de forme10 ans
Matelas hybride10 ans
Matelas à ressorts ensachés 10 ans
Matelas en mousse7 ans 

17 – Quelles sont les différentes garanties pour matelas ?

Les conditions de garanties varient grandement d’une marque à l’autre. Si certains fabricants haut de gamme garantissent leurs modèles jusqu’à 25 ans, d’autres n’offrent une garantie d’un an seulement.

Il faut savoir qu’une garantie permet d’échanger un matelas si celui-ci venait à avoir un défaut de fabrication.

Elles ne protègent donc pas de l’usure normale d’un matelas, ou d’une usure prématurée en cas d’une utilisation anormale du matelas. 

Pour la faire valoir vous devrez présenter : 

  • votre facture relative au matelas
  • une facture prouvant que votre sommier n’est pas âgé de plus de deux ans par rapport à votre matelas
  • un matelas propre et nettoyé

Par ailleurs, les garanties sont souvent réalisées au « prorata temporis ». Cela signifie que plus le défaut apparaît tardivement, moins la somme qui vous sera due sera importante. 

Il faut savoir que certaines garanties excluent les frais d’expédition : ils seront donc à votre charge.

Il faut savoir que certaines garanties excluent les frais d’expédition : ils seront donc à votre charge.

La vigilance est donc de mise !

18 – Où acheter un matelas ?

En ligne, en magasin physique ou d’occasion, on peut désormais avoir le choix de son canal de distribution pour acheter son matelas. Revue des avantages et des inconvénients de chacun des modes. 

L’achat en ligne

Les pours les contres
Les comparaisons se font “sur le papier”, sans pressions commerciales d’un vendeur commissionné, et au rythme de l’acheteurPas de tests avant l’achat (à l’exception des vendeurs disposants de showrooms ou d’un réseau de revendeurs)
Les informations sont directements disponibles dans les descriptifs produitsUn choix moins important que chez les vendeurs physiques 
Le paiement en ligne est sécurisé et rapideLe délai de livraison est de 24 à 48h : la disponibilité n’est pas immédiate
La livraison à domicile est rapide
Les produits sont livrés enroulés sur eux mêmes donc facilement transportables
Les essais à domiciles sont répandus
Les retours sont souvent gratuits et les remboursements de matelas intégraux et rapides
La qualité des produits rivalisent avec les marques haut de gamme
Les matelas en mousse à mémoire de forme proposent un confort et un soutien de bonne qualité
Les prix sont bien plus abordables

L’achat en magasin physique

Les poursLes contres
La proximité et la possibilité de tester l’accueil et le confort avant l’achatLes prix sont souvent exagérés
Les conseils des vendeurs spécialistesL’attente en magasin 
La qualitéEncombrement du matelas non enroulé
La diversité du choix Le manque de possibilité d’essais sur le long terme
Livraison immédiateLes garanties pas toujours à la hauteur

L’achat d’occasion

Pour des raisons d’hygiène, de qualité, de garantie, d’espérance de vie, voire de dangerosité pour la santé, nous ne recommandons pas d’acheter un matelas de seconde main. 

Si vous réaliserez des économies, vous devrez procéder à un nettoyage en profondeur de votre matelas, sans pour autant être totalement sûr de sa propreté in fine.

De plus, vous ne pourrez pas être totalement certain de la conformité du matelas aux règles et normes de qualité et sécurité exigées en Europe. 

Si vous tenez vraiment à acheter de la seconde main, pour des raisons écologiques par exemple, privilégiez le reconditionnement.

19 – Apprendre à décrypter les offres

L’achat d’un matelas est souvent assorti d’offres qu’il peut être intéressant de comparer. 

Satisfait ou remboursé

Certains vendeurs proposent à leurs clients, s’ils ne sont pas satisfaits de leur achat, de les rembourser. 

Voici les éléments qu’il faut vérifier avant de s’engager avec un vendeur : 

  • la durée limite de l’offre après l’achat
  • concerne-t-elle les articles non déballés et non utilisés ou les articles déballés et utilisés ? 
  • à qui revient la charge du retour de l’article ? 
  • quels sont les modalités de remboursement (intégral, avoir ? )
  • les justificatifs à apporter (facture, ticket de caisse…)

Les tests à domicile

Les vendeurs spécialisés en ligne ont une politique d’essai à domicile très intéressante. En effet, la plupart d’entre-eux proposent une période d’essai de 100 jours, utile pour tester sur le long terme le confort et la compatibilité du matelas à vos attentes de couchage. 

Les modalités de remboursement ne sont pas toutes les mêmes, mais globalement, elles se font dans des délais très rapides. 

Si peu de clients retournent effectivement leurs matelas, une critique sévère d’un client insatisfait peut entacher durablement la réputation d’un revendeur sur internet.

C’est la raison pour laquelle ils sont très attentifs à leur politique de retour et de service après-vente. 

FAQ

Faut-il essayer un matelas en magasin avant de l’acheter ?

Non, pas du tout. En réalité, le corps a besoin de bien plus que de 30 secondes pour s’habituer à un matelas. Il faut en moyenne 30 nuits consécutives pour trouver ses marques ! Aussi, l’achat d’un matelas via un revendeur en ligne, proposant une période d’essai de 100 jours peut être une excellente alternative. 

Plus la garantie est longue, plus la durée de vie du matelas est longue ?

Faux. Cela indique surtout que le fabricant est sûr de lui quant à la qualité de son produit, et sa durabilité dans le temps. Mais attention, comme tous les autres matelas, même les produits haut de gamme proposant des garanties sur 20 ans doivent être changés au bout de 10 à 15 ans. 

Les matelas en latex peuvent-ils servir toute une vie ?

Faux. S’ils ont une durée de vie supérieure aux autres matelas, il serait abusif de dire qu’ils sont éternels. D’autant que la qualité du latex est extrêmement variable qu’il soit synthétique ou naturel. Aussi, veillez à changer votre matelas en latex tous les 12 à 15 ans.  

Le plus cher est-il le meilleur ?

Là encore, c’est faux. Si un matelas trop bon marché peut souffrir d’une qualité médiocre, un matelas très cher ne sera pas forcément d’une qualité supérieure. Les revendeurs spécialisés en ligne par exemple, présente des matelas d’excellente qualité, à des prix moitié moins importants que ceux pratiqués par leurs concurrents en vente physique.

Les critères à retenir

Pour faire le meilleur choix de matelas et retrouver un sommeil de bébé, un certain nombre de critères sont à prendre en compte : 

  • sa position pour dormir
  • sa taille
  • son poids
  • ses habitudes de sommeil
  • le partage du lit et l’indépendance du couchage
  • la place dont on dispose
  • les besoins médicaux spécifiques
  • la suspension 
  • les technologies spécifiques 
  • le soutien
  • la dimension 
  • l’épaisseur 
  • le garnissage
  • les traitements anti-allergie 
  • la respirabilité 
  • l’achat d’un sommier
  • les labels et l’origine du matelas
  • la durée de vie moyenne
  • les garanties
  • les conditions de retour
  • les canaux de distributions
  • et enfin bien sûr le prix !

Une fois cette checking list en main, vous serez paré pour faire la comparaison la plus objective possible et faire le choix le mieux adapté à vos besoins et vos envies !

Retour haut de page