Tout savoir sur l’insomnie

L’insomnie est un trouble du sommeil qui affecte des millions de personnes à travers le monde chaque année. Il peut être causé par une variété de facteurs, notamment le stress, l’anxiété, les troubles de l’humeur et les changements de routine. Dans cet article, nous examinerons les causes, les symptômes et les traitements possibles de l’insomnie afin que vous puissiez en apprendre davantage sur cette maladie, et comment vous pouvez trouver un soulagement.

Avez-vous du mal à trouver le sommeil ? Est-ce que votre nuit est parsemée d’interruptions ou vous vous réveillez sans être en mesure de vous rendormir ? Près de 20% des citoyens français sont touchés par l’insomnie. Comment combattre cette insomnie ? Existe-t-il des traitements efficaces pour redevenir une personne qui dort bien ? Trouvez les réponses à ces questions dans notre guide exhaustif.

Qu’est-ce que l’insomnie ? Définition et explication

L’insomnie est un état où la durée et la qualité du sommeil sont diminuées. Les personnes souffrant d’insomnie se réveillent avec la sensation de ne pas avoir suffisamment dormi et de ne pas s’être reposées.

En apprendre plus sur l’origine de l’insomnie, qui existe depuis des siècles et dont les causes ont varié au fil du temps.

L’insomnie se manifeste par :

  • des difficultés à s’endormir ;
  • des réveils nocturnes répétés ;
  • et/ou un réveil très précoce le matin.

Types de troubles du sommeil 

Insomnie à court terme ou chronique ? 

La dysomnie ponctuelle survient habituellement après un traumatisme, tel qu’un décès, un divorce ou un chômage. Elle peut aussi être le résultat d’une période de tension ou d’excitation, par exemple au moment de préparer un voyage. Cette forme d’insomnie, également connue sous le nom d’insomnie aiguë, peut durer de quelques jours à plusieurs semaines.

L’insomnie devient chronique lorsqu’elle persiste pendant plus de 3 mois et se manifeste plus de 3 fois par semaine

Que peut-on faire pour vaincre l’insomnie chronique ?

Vous avez des troubles du sommeil et recherchez un traitement pour en venir à bout ? Les thérapies cognitivo-comportementales appliquées à l’insomnie (TCC-I) sont la meilleure option. Premier traitement recommandé par la Haute Autorité de Santé (HAS), il permet de guérir 9 insomnies sur 10 !  

Notre programme de lutte contre l’insomnie, basé sur les TCC-I, est désormais disponible en ligne. Il est fondé sur la modification des pensées et l’adaptation de votre mode de vie et garanti sans dépendance ou accoutumance. Avec ce programme, vous retrouverez des nuits réparatrices en quelques semaines, sans prendre de risques pour votre santé.

Insomnie sévère

Lorsque l’insomnie chronique affecte gravement le quotidien, on parle d’insomnie sévère. Fatigue extrême, somnolence, baisse de la vigilance et dépression, il est nécessaire de traiter ce trouble du sommeil.

Comment soigner l’insomnie sévère ?

Si les médicaments peuvent être une solution temporaire, sachez qu’ils ne sont pas recommandés sur le long terme. Heureusement, il existe des moyens de lutter contre l’insomnie de manière naturelle ! Les thérapies cognitivo-comportementales appliquées à l’insomnie (TCC-I) sont la solution la plus efficace. Première méthode recommandée par la Haute Autorité de Santé (HAS), elle permet de guérir 9 insomnies sur 10 !  

Notre programme de lutte contre l’insomnie est basé sur les grands principes de cette thérapie, ainsi que sur une approche globale du sommeil et du réveil. Composé de l’adaptation de votre mode de vie et de la modification des pensées autour du sommeil, il vous aidera à retrouver des nuits réparatrices en quelques semaines.

Insomnie psychophysiologique

L’insomnie psychophysiologique est une forme de trouble du sommeil chronique. C’est un cercle vicieux causé par la peur et l’angoisse de ne pas réussir à s’endormir ou de ne pas dormir suffisamment. Elle est le résultat d’une distorsion cognitive sur le sommeil, constituée par des pensées négatives qui nous conditionnent à mal dormir. 

Insomnie idiopathique 

L’insomnie idiopathique est une pathologie rare qui se manifeste dès l’enfance. C’est une insomnie stable qui pourrait être causée par une anomalie neurologique du système veille-sommeil. La personne atteinte d’insomnie idiopathique ne parvient pas à obtenir une quantité de sommeil suffisante.

Insomnie d’endormissement

On parle d’insomnie d’endormissement lorsque l’on met plus de 30 minutes à s’endormir. C’est le trouble du sommeil le plus fréquent. Les difficultés à s’endormir engendrent de l’anxiété et la peur de ne pas réussir à trouver le sommeil. Le moment du coucher devient alors source de stress et l’endormissement devient de plus en plus difficile. L’utilisation des écrans avant de dormir est aussi une cause fréquente de ce type d’insomnie.

Vous avez du mal à vous endormir et/ou à vous rendormir après des réveils nocturnes ? Evaluez votre sommeil en 2 minutes  pour en apprendre plus sur votre état et démarrer votre guérison !

Insomnie matinale (réveils précoces)

L’insomnie matinale se manifeste par des réveils précoces. La personne se lève trop tôt et ne parvient pas à se rendormir, en ayant l’impression de ne pas avoir dormi du tout. 

Insomnie nocturne (réveils nocturnes)

L’insomnie nocturne se caractérise par des réveils nocturnes fréquents sans raison particulière, et des difficultés à s’endormir ou à se ré-endormir. 

Insomnie totale (nuit blanche)

La nuit blanche ou insomnie totale est la difficulté à dormir ou à se rendormir toute la nuit. Cela arrive très rarement sur une longue période, à moins que le sommeil ne soit pas récupéré en journée. Il peut arriver que certaines personnes dorment le jour et restent éveillées la nuit, ce qui s’appelle une inversion du rythme nycthéméral, à condition que cela ne soit pas lié à du travail de nuit. 

Insomnie totale : que faire ?

Si vous souffrez d’insomnie totale et que vous n’avez pas dormi depuis plusieurs jours, il est conseillé de consulter un médecin pour obtenir un traitement adapté. Cependant, la prise de médicaments pour dormir n’est pas une solution durable et ne guérit pas l’insomnie

Raisons de l’insomnie

Facteurs qui prédisposent à l’insomnie

Certains éléments peuvent contribuer à l’insomnie :

  • Selon une enquête de Santé Publique France, 16,1% des femmes souffrent d’insomnie chronique, contre 9,1% des hommes. Donc, être une femme est une cause prédisposante à l’insomnie, en raison de facteurs physiologiques, comme les troubles hormonaux, et psychologiques, comme la charge mentale, plus importante chez les femmes.
  • L’âge joue un rôle important dans l’évolution du temps de sommeil. Plus on vieillit, plus on a de chances de souffrir de problèmes de sommeil, pour plusieurs raisons, comme le changement de rythme de vie, les médicaments, la diminution de l’activité physique ou certaines maladies.

Insomnie : causes psychologiques

Insomnie liée à l’anxiété

Qu’elle soit chronique ou occasionnelle, l’insomnie est fréquemment causée par le stress et l’anxiété, qui sont à l’origine. L’état anxieux a un impact sur notre sommeil

  • Les préoccupations, pensées négatives et ruminations induites par le stress empêchent de se relaxer avant le coucher, ce qui empêche de s’endormir.
  • La surproduction de cortisol, l’hormone du stress, diminue le désir de dormir en augmentant le niveau d’alerte du cerveau.

Pour en savoir plus, lisez notre article Stress et insomnie, le cercle vicieux.

Insomnie liée à la dépression 

Si le stress et l’anxiété peuvent entraîner une insomnie d’endormissement, la dépression peut provoquer une insomnie matinale. Les personnes souffrant de dépression sont sujettes à des réveils précoces ou nocturnes.

Lire aussi  [Nordaz] - Fiche médicament

Insomnie liée au travail

Le travail est parfois source de stress et d’angoisse pour beaucoup. Surmenage, problèmes relationnels, pression… : au moment du coucher, notre job occupe nos pensées et nous empêche de dormir. 

Le développement du télétravail, pour les professions sédentaires, a fait apparaître de nouvelles difficultés qui nuisent à un bon sommeil :

  • manque d’exposition à la lumière du jour ; 
  • hyperconnectivité ;
  • surexposition à la lumière bleue des écrans ;
  • lombalgie due à une mauvaise posture.

Pourquoi le sommeil est essentiel pour la qualité de vie au travail : Le bien-être au travail : sommeil et QVT.

Insomnie : les causes physiologiques

Mauvaise hygiène de vie : une cause d’insomnie

Une mauvaise hygiène de vie peut être à l’origine de l’insomnie, chronique ou passagère. L’hygiène de vie est fondamentale pour le sommeil, il ne faut donc pas la sous-estimer ni ignorer son influence sur nos nuits. 

Les habitudes néfastes les plus fréquentes sont :

  • Un rythme de vie irrégulier : des heures d’aller au lit et de se lever différentes chaque jour perturbent notre horloge biologique. Adopter des horaires réguliers tous les jours (même le week-end !) est un bon moyen de combattre l’insomnie.
  • Une consommation importante ou tardive d’excitants (café, thé, cola, alcool, etc.) : les stimulants excitent le système nerveux et retardent la production de mélatonine (l’hormone du sommeil qui nous aide à nous endormir). Il est conseillé de limiter leur consommation et de ne pas en prendre après 17 heures.
  • La pratique d’une activité stimulante le soir : le sport, les jeux vidéo ou une lecture trop prenante, sont à éviter en fin de journée. Ils ont un effet excitant qui retarde l’endormissement. 

Comment améliorer sa qualité de sommeil ? Découvrez les meilleures pratiques pour combattre l’insomnie causée par une mauvaise hygiène de vie. Voici 25 actions qui ont fait leurs preuves :

  • Éviter l’utilisation d’écrans : leur lumière bleue peut être néfaste pour le sommeil. Il est conseillé d’éteindre les écrans 2 heures avant le coucher.
  • Ne pas prendre un repas trop copieux avant le sommeil : la digestion peut avoir un impact négatif sur le sommeil. Préférez un repas léger.
  • Certains troubles de santé peuvent être à l’origine d’une insomnie. Par exemple, l’asthme, l’hyperthyroïdie, l’arthrose, les allergies, le cancer et le diabète.
  • Limiter son consommation d’alcool avant le sommeil. Bien qu’il puisse nous assommer, l’alcool nuit à la qualité et la quantité du sommeil.
  • Chez les femmes en ménopause ou en pré-ménopause, l’insomnie peut être due aux bouleversements hormonaux, aux bouffées de chaleurs, au stress et à l’irritabilité.
  • Pendant la grossesse, l’insomnie peut être due au stress, aux changements hormonaux et aux maux de dos, aux crampes, à l’envie fréquente d’uriner et aux mouvements du bébé.
  • Enfin, l’arrêt du tabac peut engendrer des troubles du sommeil et donc une insomnie.

L’insomnie et le sevrage tabagique

Les personnes s’arrêtant de fumer peuvent souffrir d’insomnie liée à la privation de nicotine. Les troubles de l’anxiété et de la nervosité inévitables suite à cette situation provoquent des difficultés d’endormissement et des réveils nocturnes fréquents.

Pour limiter les effets du cessation du tabac sur le sommeil, nous vous recommandons d’essayer la technique de respiration 4-7-8 qui en facilite l’endormissement. 

La pleine lune et l’insomnie

Existe-t-il un lien entre la pleine lune et l’insomnie nocturne ? Oui, selon certaines études, elle peut réduire le taux de mélatonine, altérer le temps d’endormissement, diminuer le sommeil profond et même réduire le temps de sommeil avant le plein lune.

Peut-on trouver un remède à l’insomnie pleine lune ? Lisez notre article Insomnie et pleine lune, quels effets sur le sommeil ? pour le découvrir.

L’environnement et l’insomnie

Les facteurs environnementaux peuvent être à l’origine d’une insomnie à court terme. Toutefois, si le problème n’est pas identifié et rectifié, il peut entraîner des troubles du sommeil à plus long terme.

Chaleur ou froid

La température de la pièce a une influence importante sur la qualité de votre sommeil. Une chaleur ou un froid trop intenses peuvent retarder l’endormissement et provoquer des réveils nocturnes. Pour un sommeil réparateur, l’idéal est une pièce à 18 ou 19 degrés. 

La literie

La qualité et le confort de votre literie sont essentiels pour mieux dormir. Un matelas usé, un coussin trop dur ou une couverture inadaptée à la saison peuvent causer des réveils nocturnes et des difficultés d’endormissement

La lumière

La lumière est un élément essentiel à la régulation de l’horloge biologique. La nuit, la lumière artificielle, qu’elle soit extérieure ou intérieure, peut retarder l’endormissement et contribuer à des réveils nocturnes. Pendant les nuits courtes de l’été, les volets et les rideaux occultants sont conseillés pour éviter les réveils précoces. 

Le bruit

Le bruit peut avoir des conséquences négatives sur le sommeil. Il peut entraver l’endormissement, altérer les différentes phases du sommeil et même nous réveiller. Les boules Quies ou les bruits blancs sont conseillés pour masquer les nuisances sonores. 

Réécrivons le texte en Français pour le référencement web avec WordPress:
Optimisons le contenu pour le référencement sur les moteurs de recherche avec WordPress.
Améliorons la visibilité en ligne en utilisant des mots-clés appropriés pour le site WordPress.

Répercussions de l’insomnie

Effets de l’insomnie sur la vie quotidienne

L’insomnie a des répercussions directes sur notre existence sociale et professionnelle. Les conséquences d’un trouble du sommeil se font ressentir des la première nuit :

  • somnolence diurne ;
  • fatigue ;
  • diminution de la vigilance ;
  • irritabilité ;
  • baisse de la concentration ;
  • troubles de la mémoire.

La lassitude engendrée par l’insomnie peut à son tour être à l’origine des problèmes de sommeil et donc vous empêcher de vous endormir. Pour en découvrir plus, nous vous invitons à lire notre article : Trop fatigué pour dormir ? Nos explications et solutions.

Conséquences de l’insomnie sur la santé

L’insomnie peut avoir des effets graves sur votre santé physique et mentale. Lorsque le manque de sommeil devient chronique et important, notre organisme s’expose à :

  • un risque plus élevé de développer des maladies cardio-vasculaires, comme l’hypertension, ou des maladies métaboliques, comme le diabète ou l’obésité ;
  • une affaiblissement du système immunitaire ;
  • une aggravation des symptômes des maladies chroniques, comme les inflammations ;
  • un risque d’AVC multiplié par 4 ;
  • l’apparition d’un état dépressif.

Traitements contre l’insomnie

Médicaments pour dormir

Il est recommandé d’utiliser des médicaments pour dormir à court terme, pas plus de 8 à 12 semaines. Ceci étant, il existe d’autres options pour combattre l’insomnie sans risques, sans dépendance et sans risque d’accoutumance : les thérapies cognitivo-comportementales appliquées à l’insomnie. Selon la Haute Autorité de Santé (HAS), ces méthodes sont très efficaces, pouvant guérir 9 insomnie sur 10 !

Notre programme de lutte contre l’insomnie repose sur les principes de cette thérapie et sur une approche globale pour retrouver le sommeil. L’objectif est de modifier les pensées autour du sommeil et d’adapter son mode de vie pour retrouver des nuits réparatrices en quelques semaines.

Benzodiazépines

Les benzodiazépines ne sont pas des somnifères à proprement parler, mais des anxiolytiques généralement utilisés pour traiter l’anxiété sévère et le sevrage alcoolique. Dans le traitement de l’insomnie, ces médicaments offrent des effets relaxants et sédatifs pour aider à s’endormir, mais ils ne guérissent pas l’insomnie. Ces médicaments sont à risque de dépendance et d’accoutumance, et ont des effets secondaires indésirables, comme une amnésie antérograde.

Pour plus d’informations, consultez notre guide complet sur les médicaments pour dormir.

Antihistaminiques

Les antihistaminiques sont principalement utilisés pour traiter les allergies. Quelques-uns sont prescrits pour leur effet sédatif dans le traitement de l’insomnie. Cependant, cet usage n’est pas sans danger, et peut entraîner des effets secondaires comme :

  • une baisse de la pression artérielle pouvant provoquer des chutes ;
  • des somnolences ;
  • une sécheresse buccale ;
  • et de la constipation.

Compléments alimentaires

Les compléments alimentaires pour dormir sont des somnifères naturels. Ils sont utilisés pour faciliter l’endormissement et/ou réduire les réveils nocturnes. Certains compléments, aux vertus calmantes, agissent contre le stress et l’anxiété. D’autres, à base de mélatonine, réduisent le temps d’endormissement. Cependant, leur efficacité est limitée et ils ne guérissent pas l’insomnie. La prise de compléments alimentaires n’est pas sans risque, et il est possible de bien dormir sans prendre de médicaments ou de compléments alimentaires.

Lire aussi  25 actions qui ont fait leurs preuves contre l’insomnie

Remèdes naturels contre l’insomnie

Huiles essentielles contre l’insomnie

Certaines huiles essentielles aident à mieux dormir et à lutter contre l’insomnie. Elles contribuent à un sommeil réparateur et à un endormissement plus rapide, selon leurs effets respectifs. Pour en savoir plus sur les huiles essentielles et l’insomnie, consultez notre guide sur les huiles essentielles qui aident à bien dormir.

Homéopathie contre l’insomnie

Sous forme de granules à fondre sous la langue, le traitement homéopathique est peu intrusif et présente peu d’effets secondaires. L’homéopathie peut être utilisée dans le traitement des symptômes de l’insomnie, tels que les problèmes d’endormissement. Parmi les molécules utilisées, on trouve :

  • l’aconitum napellus ;
  • Marche à suivre pour soulager l’insomnie sévère ?

    L’utilisation de médicaments ou de thérapies cognitivo-comportementales s’avère nécessaire pour lutter contre l’insomnie sévère qui affecte le quotidien. Même si elle peut soulager certains symptômes, l’homéopathie n’est pas un remède à l’insomnie. Il est donc conseillé de consulter un médecin ou d’entreprendre des thérapies comportementales pour vaincre l’insomnie.

    Plantes pour mieux dormir ?

    Les plantes, comme la passiflore et la valériane, sont communément utilisées pour traiter l’insomnie. Infusions, compléments alimentaires ou huiles essentielles, elles présentent des effets sédatifs et relaxants qui aident à trouver le sommeil.

    Les plantes les plus couramment employées pour améliorer le sommeil sont :

    • la valériane ;
    • la passiflore ;
    • le houblon ;
    • la mélisse ;
    • et l’aubépine.

    Fleurs de Bach pour combattre l’insomnie ?

    Les fleurs de Bach sont des élixirs floraux vendus en flacon sous forme de gouttes. Utilisés pour rééquilibrer un état émotionnel, ils peuvent être employés pour trouver le sommeil et combattre l’insomnie.

    Les fleurs de Bach utilisées pour vaincre l’insomnie sont :

    • la fleur de Bach Mimulus, contre l’anxiété ;
    • la fleur de Bach Impatiens, pour favoriser la détente ;
    • la fleur de Bach Tremble, pour diminuer les inquiétudes ;
    • la fleur de Bach White Chesnut, pour apaiser l’esprit.

    Le CBD pour mieux dormir ?

    Le CBD, ou cannabidiol, est une substance extraite des fleurs de cannabis ou de chanvre qui n’est pas psychotrope. On l’utilise en médecine pour traiter plusieurs troubles et on le commercialise sous forme d’huile pour combattre l’insomnie. Son action calmante et décontractante favorise l’endormissement.

    Acupuncture pour lutter contre l’insomnie ?

    L’acupuncture est une médecine chinoise qui stimule et rétablit la circulation de l’énergie dans l’organisme. Employée depuis l’Antiquité, elle peut soulager les problèmes d’insomnie et améliorer le sommeil. Le point Anmien, situé derrière l’oreille, procure un effet relaxant qui favorise l’endormissement.

    Source : Forcemedic.com

    Thérapies cognitivo-comportementales contre l’insomnie, un remède efficace ?

    Insomnie : quelles sont les solutions pour s’endormir ?

    Les thérapies cognitivo-comportementales appliquées à l’insomnie (TCC-I) sont reconnues pour leur efficacité : elles guérissent 9 insomniaques sur 10. Il s’agit de la première méthode recommandée par la Haute Autorité de Santé (HAS) pour traiter l’insomnie. Elle est basée sur deux piliers : l’aspect cognitif pour comprendre l’insomnie et mettre fin aux fausses croyances sur le sommeil, et l’aspect comportemental pour adapter ses comportements et mieux réagir face à l’insomnie.

    Les TCC-I ne sont pas un remède miracle et nécessitent un engagement de la part du patient. Les changements comportementaux peuvent être difficiles à adopter au début de la thérapie mais ils portent leurs fruits sur le long terme. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les thérapies cognitivo-comportementales appliquées à l’insomnie dans notre guide Bien dormir avec les thérapies cognitivo-comportementales.

    Insomnie : comment se relaxer pour s’endormir ?

    L’insomnie d’endormissement, principalement causée par le stress et l’anxiété, est la forme d’insomnie la plus répandue. Il existe des méthodes naturelles et sans danger pour la santé qui permettent de se relaxer afin de s’endormir sereinement :

    • l’hypnose : une pratique thérapeutique qui, lorsqu’elle est appliquée à l’insomnie, peut permettre d’apaiser l’esprit et de retrouver un bon sommeil. Vous pouvez avoir recours à l’hypnose anti-insomnie de différentes façons : suivre des séances avec un thérapeute au sein d’un cabinet, accéder à des séances d’hypnose en ligne, payantes ou gratuites, sur différentes plateformes, utiliser des applications d’hypnose et des objets connectés ou pratiquer l’auto-hypnose pour dormir. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur l’hypnose appliquée à l’insomnie dans notre guide L’hypnose pour dormir, un traitement de l’insomnie.
    • La méditation : elle est idéale pour se délester des tensions et des pensées négatives accumulées au cours de la journée. C’est une pratique accessible à tous qui nécessite seulement un environnement calme et relaxant. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur cette pratique dans notre guide de la méditation pour dormir.
    • Le Yoga Nidra  : aussi appelé « yoga du sommeil », il se pratique allongé.e et les yeux fermés. La voix qui vous guide tout au long de la séance vous mène vers un état profond de relaxation, entre veille et sommeil. Pour aller plus loin, consultez notre guide du Yoga Nidra.
    • Le rituel du coucher : il constitue une solution à l’insomnie d’endormissement. C’est un bon moyen de se préparer mentalement et physiquement au sommeil et de notifier au cerveau qu’il est l’heure de dormir. Des actions similaires tous les soirs et axées sur le bien-être, facilitent la relaxation et détournent votre esprit des pensées négatives ou stressantes. Inspirez-vous de notre article et créez votre propre routine : Avant de dormir : 17 idées pour votre rituel du coucher.

      li>

    Solution contre l’Insomnie 

    Éradiquer le sommeil sans médicaments : c’est possible !

    L’insomnie n’est pas une fatalité et peut être vaincue. Contrairement à ce que l’on croit, il n’est pas compliqué de trouver des solutions. Lorsque les causes physiques ont été écartées, l’origine de l’insomnie est généralement due à :

    • les distorsions cognitives, qui sont des pensées limitantes qui nous empêchent de dormir, à la peur et à la culpabilité au moment du coucher : « Je n’arriverai jamais à dormir.», « J’ai tout essayé, je suis un cas perdu ! », « Je n’ai jamais eu un bon sommeil, c’est dans mes gènes» ;
    • les mauvaises habitudes : un rythme de vie erroné, un manque d’exposition à la lumière du jour, l’utilisation des écrans avant de se coucher, le manque d’activité physique, la consommation tardive d’excitants, …

    Pour calmer l’insomnie, la première étape est donc de comprendre le sommeil et ses mécanismes et de dissiper les faux mythes qui entourent le sommeil. Ce premier pas permet  :

    • de déterminer l’origine de l’insomnie et de dissiper le stress et la frustration qu’elle engendre.
    • d’aborder ses nuits plus sereinement et de se rendre compte que l’on est capable de bien dormir.

    Ce changement d’attitude facilite la suite, qui consiste à adopter des comportements adaptés, tels que :

    • aller au lit et se lever à la même heure, tous les jours ;
    • sortir de son lit lorsque l’on n’arrive pas à dormir ;
    • aller au lit seulement lorsque l’on est vraiment fatigué ;
    • ne pas faire de sieste de plus de 30 minutes.

    Toutes les astuces pour y parvenir sont détaillées dans le programme Sleepie anti-insomnie. Nous vous aidons à effectuer les changements nécessaires pour retrouver un sommeil profond

    Comment vaincre l’insomnie avec le programme Sleepie ?

    Le programme Sleepie contre l’insomnie est  basé sur les thérapies cognitivo-comportementales appliquées à l’insomnie. Les TCC-I guérissent 90% des insomniaques et sont la seule méthode reconnue par l’OMS pour vaincre l’insomnie. 

    Avec des vidéos et des worksheets, le programme Sleepie vous aide à retrouver le sommeil et vous aide à regagner confiance en votre sommeil. Il est fondé sur la modification des croyances et sur l’adaptation de votre mode de vie. Tous les conseils et toutes les recommandations qui s’y trouvent sont basés sur des recherches scientifiques et sont garantis sans dépendance ni accoutumance.

    Quelle est la définition de l’insomnie?

    Réponse:

    L’insomnie est un trouble du sommeil qui se caractérise par une difficulté à s’endormir ou à rester endormi. Il peut engendrer des conséquences sur le bien-être physique et mental.

    Quels sont les symptômes de l’insomnie?

    Réponse:

    Les symptômes de l’insomnie comprennent l’agitation, la fatigue, l’irritabilité, la baisse de concentration et de mémoire, les insomnies répétées, le sommeil léger et le sommeil non réparateur.

    Quelle est la meilleure façon de traiter l’insomnie?

    Réponse:

    La meilleure façon de traiter l’insomnie est de modifier ses habitudes de sommeil et de suivre un programme de sommeil régulier. Il est également important de pratiquer des exercices de relaxation, de limiter la consommation de caféine et d’alcool et de ne pas trop dormir. Certains médicaments peuvent également être prescrits pour aider à traiter l’insomnie.

    Notez cet article !

Vous avez aimé cet article ?

Partager sur Facebook
partager sur Twitter
Partager sur Linkdin
Partager sur Pinterest