L’apnée du sommeil, c’est quoi ?

L’apnée du sommeil est un trouble respiratoire qui affecte des millions de personnes à travers le monde. Dans cet article, nous vous expliquerons ce qu’est exactement l’apnée du sommeil, comment elle se manifeste, quels sont les différents types et les causes possibles et les traitements disponibles. Nous aborderons également les conséquences à long terme de l’apnée du sommeil et les mesures préventives à prendre pour éviter que cela ne se produise.

L’apnée du sommeil est deux fois plus présente chez les hommes que chez les femmes, en particulier les obèses ou les personnes en surpoids, ainsi que chez les patients souffrant d’hypertension artérielle, de diabète ou de troubles du rythme cardiaque ou encore chez les personnes âgées (il concerne 30,5 % des plus de 65 ans). On peut également retrouver le syndrome d’apnée du sommeil chez l’enfant, où près de 2 % des 2 à 6 ans sont concernés. Il est néanmoins important de noter que ces chiffres sont probablement sous-estimés, car certaines personnes n’ont aucun symptôme.

Dans ce billet, nous examinerons comment le trouble du sommeil se manifeste, quels sont ses différents types et quels sont les symptômes qui y sont rattachés.

A quoi ressemble l’apnée du sommeil ?

Signes et symptômes liés à l’apnée du sommeil 

Pour mieux saisir ce qu’est le syndrome d’apnée du sommeil (SAS), il est important de rappeler la définition de l’apnée du sommeil : il s’agit d’une interruption totale et brève de la respiration pendant une dizaine à une trentaine de secondes qui peut se répéter jusqu’à une centaine de fois par nuit.

L’apnée du sommeil peut également se manifester par une diminution importante de l’activité respiratoire. On parle alors de syndrome appelé « l’hypopnée du sommeil ». Elle se différencie de l’apnée totale par sa réduction et non pas son arrêt complet. 

Lire aussi  Tout savoir sur l'insomnie

Ces coupures respiratoires nocturnes sont dues à un blocage partiel ou total de la gorge qui empêche le passage de l’oxygène. L’insuffisance d’oxygène dans le sang et le ralentissement du rythme cardiaque font envoyer un signal au cerveau qui provoque un réveil partiel inconscient chez le patient atteint d’apnée, indispensable pour reprendre sa respiration. 

Comment diagnostiquer l’apnée du sommeil ?

Ces micro-réveils peuvent survenir plus de 100 fois par nuit, ce qui peut avoir un impact important sur la qualité du sommeil. Le diagnostic de l’apnée du sommeil peut s’avérer compliqué car la personne qui en souffre n’est pas toujours consciente de se réveiller.

Alors comment savoir si l’on fait de l’apnée du sommeil ? Généralement, c’est le partenaire ou l’entourage qui le décèle. L’apnée du sommeil se manifeste notamment par des ronflements la nuit et par une somnolence excessive durant la journée. 

D’autres signes peuvent aussi se manifester pendant la nuit :

  • un ronflement intense et quotidien ;
  • des épisodes nocturnes semblables à des étouffements ou à une respiration haletante ;
  • un sommeil perturbé, interrompu par des mini-réveils à répétition ;
  • un sommeil peu reposant ;
  • plusieurs réveils nocturnes pour uriner .

Durant la journée, le signe le plus souvent retrouvé chez les personnes apnéiques est une somnolence importante inexpliquée par d’autres facteurs.

En résumé, si vous vous sentez fatigué même après une nuit complète de sommeil et que vous faites preuve d’une somnolence inhabituelle pendant le jour, vous pouvez souffrir d’apnée du sommeil. Dans ce cas, n’hésitez pas à consulter un médecin afin d’obtenir un diagnostic précis et de savoir comment traiter l’apnée du sommeil.

Les différents types et degrés de gravité de l’apnée du sommeil

Les 3 types d’apnée du sommeil

Il existe 3 formes d’apnée du sommeil : l’apnée obstructive du sommeil (SAHOS), l’apnée centrale du sommeil et l’apnée complexe du sommeil.

L’apnée obstructive du sommeil

Le syndrome d’apnée – hypopnée obstructive du sommeil (SAHOS) est la plus fréquente et se manifeste lorsque les muscles se relâchent. Cela provoque le rétrécissement ou le blocage des voies respiratoires à l’inspiration, ce qui entraîne une baisse du niveau d’oxygène dans le sang.

Lire aussi  [CBD pour dormir] : le guide complet

Le cerveau détecte le manque de respiration et provoque un réveil bref du sommeil pour rouvrir les voies respiratoires. Ces réveils sont si brefs que l’on ne s’en souvient généralement pas.

L’apnée centrale du sommeil

L’apnée centrale du sommeil se produit lorsque le cerveau ne parvient pas à transmettre les signaux aux muscles respiratoires pour provoquer une inspiration. Il faut noter que vous ne faites aucun effort pour respirer pendant une brève période, et que le réveil peut être accompagné d’essoufflement ou d’halètements.

L’apnée complexe du sommeil

L’apnée complexe, aussi appelée « apnée centrale du sommeil en cours de traitement », survient lorsqu’une personne souffre à la fois d’apnée obstructive du sommeil et d’apnée centrale du sommeil.

Les niveaux de gravité de l’apnée du sommeil

L’apnée du sommeil peut être légère, modérée ou sévère. On peut l’évaluer à l’aide de l’indice d’apnée / hypopnée du sommeil (AHI), qui calcule un score basé sur le nombre de fois où la respiration s’arrête pendant le sommeil.

Par exemple :

  • Un score compris entre 5 et 14 signale une apnée du sommeil légère 
  • Un indice calculé entre 15 et 30 indique une apnée du sommeil modérée
  • Un résultat supérieur à 30 montre une apnée du sommeil sévère

Malgré le fait que l’apnée du sommeil touche plus de 5 % de la population française, cette maladie reste encore largement méconnue. En effet, le diagnostic est difficile et il existe beaucoup de patients asymptomatiques. Il est donc essentiel de connaître les premiers symptômes, découvrez comment savoir si vous êtes victime d’apnée du sommeil.

Vous avez besoin d’en finir avec l’insomnie ? Démarrez par évaluer votre sommeil en 2 minutes.

Q1 : Qu’est-ce que l’apnée du sommeil ?

R : L’apnée du sommeil est un trouble respiratoire qui provoque des pauses ou des arrêts de la respiration pendant le sommeil.

Q2 : Quels sont les symptômes de l’apnée du sommeil ?

R : Les symptômes de l’apnée du sommeil incluent des réveils fréquents pendant la nuit, une somnolence diurne excessive, des maux de tête matinaux, une difficulté à se concentrer et une irritabilité.

Q3 : Quels sont les facteurs de risque de l’apnée du sommeil ?

R : Les facteurs de risque de l’apnée du sommeil comprennent l’obésité, le tabagisme, l’âge avancé, l’hypertension artérielle et la consommation excessive d’alcool.

Notez cet article !

Vous avez aimé cet article ?

Partager sur Facebook
partager sur Twitter
Partager sur Linkdin
Partager sur Pinterest