Quand les bébés peuvent-ils commencer à dormir sur le ventre ?

Les premières années de la vie d’un enfant sont pleines de nouveaux développements tant pour l’enfant que pour les parents, de l’adaptation au cycle de sommeil d’un nourrisson aux joies d’un bébé qui dort toute la nuit. Une étape qui intéresse souvent les soignants est le moment où un bébé peut commencer à dormir en toute sécurité sur le ventre, ce que les experts recommandent de retarder jusqu’à ce que l’enfant atteigne l’âge d’un an.

La position de sommeil affecte la santé et la sécurité du nourrisson. Par conséquent, il est important que les soignants comprennent la position de sommeil appropriée pour un bébé, ainsi que les autres mesures qu’ils peuvent prendre pour créer un environnement de sommeil sûr et confortable.

Les experts recommandent aux nourrissons de dormir uniquement sur le dos jusqu’à l’âge d’un an. Dormir sur le dos est la position la plus sûre pour les nourrissons car elle réduit le risque de SMSN. Lorsqu’un enfant atteint l’âge de 1 an, il peut commencer à dormir sur le ventre ou dans une autre position.

Est-il sécuritaire pour les bébés de dormir sur le ventre ?

Endormir un bébé de moins d’un an sur le ventre n’est pas recommandé par les experts de la santé. Au lieu de permettre à un nourrisson de dormir sur le ventre ou sur le côté, l’American Academy of Pediatrics recommande que les soignants placent les nourrissons sur le dos jusqu’à ce que l’enfant ait au moins 1 an. Cette recommandation s’applique à tous les types de sommeil, y compris les siestes diurnes. Une fois qu’un enfant a atteint l’âge d’un an, il n’est pas nécessaire de s’assurer qu’il ne dort que sur le dos.

Bien que dormir sur le ventre ne soit pas conseillé pour la plupart des nourrissons, il peut y avoir des enfants pour lesquels les risques de dormir sur le ventre sont compensés par les avantages. Les soignants doivent discuter des questions ou des préoccupations concernant la position de sommeil avec le pédiatre de leur enfant.

PEID et SUID

Le sommeil sur le ventre est un facteur de risque considérable du syndrome de mort subite du nourrisson (SMSN). Le terme s’applique aux événements où un nourrisson apparemment en bonne santé meurt de façon inattendue, généralement pendant son sommeil. Le SMSN est la cause de décès la plus fréquente chez les nourrissons âgés de 1 mois à 1 an. La plupart des décès par SMSN surviennent avant l’âge de 6 mois.

Les médecins ne connaissent pas la cause exacte du SMSN, mais la recherche a révélé plusieurs facteurs qui augmentent le risque d’un nourrisson. Alors que les experts pensent que la position de sommeil est le facteur de risque le plus important pour le SMSN, d’autres facteurs de risque incluent :

  • Dormir sur des surfaces molles, comme des canapés, des chaises ou des matelas conçus pour les adultes
  • Dormir avec des couvertures et autres literies molles ou lâches
  • Surchauffe pendant le sommeil
  • Exposition à la fumée de cigarette dans la chambre, la voiture ou d’autres endroits
  • Dormir dans le même lit que les soignants, les autres enfants ou les animaux domestiques
Lire aussi  Qu'est-ce que le traitement de l'apnée du sommeil Inspire et est-ce que ça marche ?

Que faire si votre bébé roule sur le ventre pendant son sommeil

Au fur et à mesure que les bébés grandissent, ils deviennent plus mobiles. Les soignants peuvent remarquer qu’un enfant apprend à rouler du dos vers le ventre lorsqu’il a entre 4 et 6 mois. Si un enfant roule sur le ventre pendant son sommeil, les soignants n’ont pas besoin d’ajuster la position du nourrisson. Commencez simplement chaque nuit avec l’enfant dormant sur le dos et dans un environnement de sommeil sûr, sans couvertures ni autres objets mous ou lâches.

Est-il acceptable de mettre votre bébé sur le ventre ?

Placer un bébé sur le ventre pendant la récréation supervisée encourage un développement sain. Le « temps sur le ventre » aide les bébés à développer leur force et leur motricité pour les étapes futures, telles que rouler, ramper et éventuellement marcher. Le temps passé sur le ventre aide également à empêcher un enfant de développer des taches plates à l’arrière de la tête.

Les experts recommandent que les bébés passent au moins 30 minutes sur le ventre pendant la journée. Les soignants peuvent commencer par de courtes périodes de 3 à 5 minutes à quelques reprises tout au long de la journée. À mesure qu’un enfant grandit pour profiter du temps passé sur le ventre, ces périodes peuvent être prolongées. Gardez à l’esprit que le temps passé sur le ventre implique un soignant vigilant et n’est pas recommandé comme position de sommeil pour les nourrissons.

Parler au médecin de la position de sommeil de votre bébé

Des visites régulières chez un pédiatre peuvent garantir qu’un enfant atteint les étapes de développement appropriées tout au long de sa première année de vie. Au cours de ces rendez-vous, les soignants peuvent poser au fournisseur de soins de santé toutes les questions qu’ils ont concernant la position de sommeil de leur bébé. Les médecins peuvent offrir des recommandations basées sur les besoins individuels d’un enfant.

Comment empêcher votre bébé de développer des points plats sur la tête

Certains soignants peuvent craindre que le fait de coucher un bébé sur le dos puisse entraîner le développement de taches plates sur la tête du bébé. Cependant, les soignants peuvent prendre certaines mesures pour empêcher ces zones plates de se développer.

  • Heure de manger: Donnez à un enfant beaucoup de temps de jeu sur le ventre.
  • Sens de couchage : Chaque semaine, changez la direction dans laquelle un enfant s’allonge sur son matelas.
  • Réduire le temps dans les sièges : Limitez l’utilisation de sièges qui exercent une pression sur l’arrière de la tête d’un enfant, comme les porte-bébés et les sièges gonflables.
  • Tenez un bébé bien droit : Passez du temps à tenir un enfant en position verticale pendant qu’il est éveillé.

Si le développement de taches plates sur la tête d’un enfant est un problème, les soignants doivent consulter leur pédiatre pour obtenir des conseils supplémentaires.

Conseils de sommeil sécuritaire pour les bébés

En plus de coucher un bébé sur le dos pendant sa première année, il existe d’autres conseils de sécurité que les parents et les soignants peuvent prendre en compte pour assurer la sécurité et le confort d’un enfant pendant son sommeil.

Lire aussi  Comment se préparer à une étude du sommeil

Créez un espace de sommeil sûr

Une surface de sommeil ferme et approuvée pour la sécurité, comme un berceau ou un moïse, garantit qu’un bébé reçoit le soutien approprié dont il a besoin. Le matelas du bébé peut être recouvert d’un drap-housse. Cependant, les jouets, les oreillers, les couvertures, les coussinets de protection et tout autre objet mou ou literie ne sont pas recommandés dans l’environnement de sommeil d’un bébé.

Certains produits pour nourrissons, tels que les berceaux et les matelas, sont commercialisés sous prétexte qu’ils réduisent le risque de SMSN. À ce jour, aucun produit commercial ne peut prévenir le SMSN, et les experts suggèrent d’éviter tout produit qui contredit les recommandations pour un sommeil sûr.

Dormez dans la même pièce que votre bébé

L’American Academy of Pediatrics recommande que les nourrissons dorment dans la même chambre que le soignant, sur une surface séparée, pendant la première année après la naissance. Des recherches ont montré qu’un enfant dormant dans la même chambre que ses parents peut réduire jusqu’à 50 % le risque de SMSN.

Les soignants peuvent amener leur bébé dans un lit d’adulte pour l’alimentation ou la récréation. Avant de le faire, assurez-vous d’enlever la literie et tous les articles mous de la zone. Une fois la tétée ou la récréation terminée, il est important de replacer le bébé dans sa chambre à coucher séparée.

Évitez d’exposer un bébé à la fumée secondaire

Le tabagisme pendant et après la grossesse est associé à une variété de problèmes de santé infantile, y compris les naissances prématurées, les malformations congénitales et le SMSN. Les experts recommandent aux soignants de ne pas fumer pendant la grossesse ou après la naissance de leur enfant afin de maintenir l’environnement du nourrisson sans fumée.

Offrez une sucette pendant le sommeil

La recherche a démontré que le fait d’offrir à un nourrisson une tétine avant la sieste et le sommeil nocturne peut protéger jusqu’à 90 % du SMSN. Les bébés peuvent être initiés aux sucettes tout de suite, bien que les parents qui allaitent doivent attendre environ 3 à 4 semaines jusqu’à ce qu’un bébé soit établi avec l’allaitement.

Si un enfant ne veut pas de tétine avant de dormir, les soignants ne doivent pas le forcer à l’utiliser. De plus, si la tétine tombe pendant le sommeil, il n’est pas nécessaire de réveiller l’enfant ou de remettre la tétine dans la bouche de l’enfant. Gardez à l’esprit que la sucette ne doit pas être attachée à des vêtements ou à des couvertures et doit être exempte de tout article pouvant être dangereux pour l’enfant pendant son sommeil, comme des peluches ou des ficelles.

Gardez une température appropriée

La surchauffe due aux vêtements, aux couvertures ou à la température ambiante augmente le risque de SMSN. Les nourrissons doivent porter des vêtements légers ou une couverture portable conçue pour dormir. Aucune couverture ou autre objet mou et lâche ne devrait être nécessaire pour garder un bébé au chaud. N’oubliez pas de toujours garder le visage et la tête d’un bébé découverts pendant son sommeil.

Bien qu’il n’y ait pas de température de chambre exacte recommandée pour les nourrissons, les chambres doivent être d’environ 65 ° F et confortables pour un adulte portant des vêtements légers. Les soignants peuvent surveiller la température d’un enfant en recherchant la transpiration ou une poitrine chaude, qui sont tous deux des signes de surchauffe.

  • Cet article a-t-il été utile?
  • OuiNon

Vous avez aimé cet article ?

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
partager sur Twitter
Partager sur linkedin
Partager sur Linkdin
Partager sur pinterest
Partager sur Pinterest