Comment faire un rêve lucide

Pendant les rêves lucides, le dormeur est conscient qu’un rêve se déroule mais ne quittera pas l’état de rêve. Certains définissent en outre ces phénomènes comme des rêves dans lesquels le dormeur peut exercer un contrôle sur différents aspects de son environnement, bien que des études aient montré que ce n’est pas toujours le cas, et que certaines personnes sont plus prédisposées au « contrôle des rêves lucides » que d’autres.

Des enquêtes montrent qu’environ 55 % des adultes ont fait au moins un rêve lucide au cours de leur vie, et 23 % des personnes font des rêves lucides au moins une fois par mois. Certaines recherches ont souligné les avantages potentiels du rêve lucide, comme le traitement des cauchemars. Cependant, d’autres études soutiennent que les rêves lucides peuvent avoir un impact négatif sur la santé mentale car ils peuvent perturber le sommeil et amener les rêveurs à brouiller les frontières entre réalité et fantasme.

Comment fonctionnent les rêves lucides ?

Le rêve lucide a été largement étudié, mais on ignore encore beaucoup de choses sur le phénomène. Certains chercheurs pensent que l’activité dans le cortex préfrontal du cerveau est liée au développement de rêves lucides. Pendant les rêves non lucides, les gens sont conscients des objets et des événements dans l’état de rêve, mais ils ne sont pas conscients du rêve lui-même et ne peuvent pas distinguer être endormi d’être éveillé. Cela a été attribué en partie à des niveaux inférieurs d’activité corticale.

Les rêves lucides sont différents parce que les dormeurs sont conscients qu’ils rêvent et, dans certains cas, peuvent exercer un contrôle sur leur environnement. Certaines études ont lié ces caractéristiques à une activité corticale élevée. Chez les dormeurs qui ont été observés lors d’études sur les rêves lucides, les niveaux d’activité du cortex préfrontal pendant qu’ils sont engagés dans des rêves lucides sont comparables aux niveaux lorsqu’ils sont éveillés. Pour cette raison, le rêve lucide peut être appelé « état hybride veille-sommeil ».

Alors que des rêves normaux peuvent se produire à différentes étapes du cycle du sommeil, des études ont montré que la plupart des rêves lucides ont lieu pendant le sommeil à mouvements oculaires rapides (REM). Le sommeil paradoxal constitue la quatrième et dernière étape d’un cycle de sommeil normal ; les trois premières étapes consistent en un sommeil à mouvements oculaires non rapides (NREM). Le consensus général parmi les chercheurs aujourd’hui est que les rêves lucides proviennent de rêves non lucides pendant la phase de sommeil paradoxal. En ce sens, la lucidité est un aspect des rêves qui peut être déclenché par différents moyens.

Comment les rêves lucides sont-ils étudiés ?

Les rêves lucides spontanés sont rares et difficiles à prévoir. Pour étudier ces phénomènes, les chercheurs induisent généralement des rêves lucides en utilisant différentes méthodes. Certaines des techniques les plus courantes incluent les suivantes :

  • Test de réalité : Cette technique oblige les participants à effectuer des tests tout au long de la journée qui différencient le sommeil et l’éveil. Par exemple, un participant peut se demander s’il rêve ou non pendant la journée ; puisque la conscience de soi n’est pas possible pendant les rêves non lucides, être capable de répondre à cette question prouve qu’ils sont en fait éveillés. Les tests de réalité sont basés sur la notion que des tests répétés finiront par s’infiltrer dans les rêves du participant, leur permettant d’atteindre la lucidité et de faire la distinction entre l’état de rêve et l’état de veille.
  • Induction mnémonique des rêves lucides (MILD) : Cette technique consiste à s’entraîner à reconnaître la différence entre les rêves et la réalité pendant le sommeil. Les sujets se réveillent après une période de sommeil et répètent une variante de la phrase suivante : « La prochaine fois que je dors, je me souviendrai que je rêve. Les chercheurs induiront des rêves lucides en utilisant la méthode MILD en réveillant les sujets après cinq heures de sommeil.
  • Retour au lit (WBTB): Certaines personnes peuvent induire des rêves lucides en utilisant cette technique, qui consiste à se réveiller au milieu de la nuit puis à se rendormir après un certain temps. Le WBTB est souvent utilisé en conjonction avec la technique MILD. Lorsque ces deux méthodes sont utilisées ensemble, la durée la plus efficace entre le réveil et le retour au sommeil semble être de 30 à 120 minutes.
  • Stimulation externe : Cette technique implique des lumières clignotantes et d’autres stimuli qui sont activés pendant que le sujet est en sommeil paradoxal. La logique derrière cette méthode est que le dormeur incorporera ces stimuli dans ses rêves, déclenchant la lucidité dans le processus.
Lire aussi  Périodes d'essai de matelas

De plus, certaines études ont impliqué l’induction de rêves lucides en utilisant certains types de médicaments et de suppléments.

Une fois qu’un sujet s’est endormi, les chercheurs peuvent mesurer les niveaux d’activité dans le cortex préfrontal et d’autres zones du cerveau à l’aide d’un appareil appelé électroencéphalogramme (EEG), au cours duquel des disques métalliques sont attachés au cuir chevelu du sujet. Un électrooculogramme (EOG) peut également être utilisé pour suivre les mouvements oculaires afin de déterminer quand le sujet entre en sommeil paradoxal. Pour certaines études, on demande aux sujets de faire des mouvements oculaires spécifiques pendant leur sommeil pour signaler qu’ils font un rêve lucide. Les EOG sont particulièrement utiles pour détecter ces mouvements.

Les rêves lucides sont-ils bons ou mauvais pour vous ?

La popularité des rêves lucides auto-induits a augmenté ces dernières années. Les raisons les plus courantes pour induire des rêves lucides incluent la réalisation des souhaits, le dépassement des peurs et la guérison. Certaines études ont également montré un lien entre l’induction de rêves lucides et le dépassement de la peur et de la détresse associées aux cauchemars.

Cependant, il y a beaucoup de débats sur la question de savoir si l’induction de rêves lucides est bénéfique ou nocive pour la santé mentale. Certains chercheurs soutiennent que la création de rêves lucides brouille intentionnellement les frontières entre le rêve et la réalité, et que cela peut avoir des implications négatives pour la santé mentale à long terme. La thérapie par le rêve lucide s’est révélée largement inefficace pour certains groupes, comme les personnes souffrant de trouble de stress post-traumatique.

Certains chercheurs ont introduit un autre problème avec les rêves lucides : ils sont potentiellement perturbateurs du sommeil. Étant donné que les rêves lucides sont associés à des niveaux plus élevés d’activité cérébrale, il a été suggéré que ces rêves peuvent diminuer la qualité du sommeil et avoir un effet négatif sur l’hygiène du sommeil.

Des rêves lucides fréquents pourraient potentiellement restructurer le cycle veille-sommeil du dormeur, ce qui pourrait à son tour affecter la régulation émotionnelle, la consolidation de la mémoire et d’autres aspects de la vie quotidienne liés à la santé du sommeil.

De plus, les personnes atteintes de narcolepsie – un trouble du sommeil caractérisé par une somnolence diurne excessive et des crises de sommeil irrésistibles – sont plus susceptibles d’avoir des rêves lucides fréquents.

L’étude des rêves lucides est relativement nouvelle et largement incomplète. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour mieux comprendre ces types de rêves et déterminer pourquoi certaines personnes sont prédisposées à des rêves lucides plus fréquents et plus intenses.

Lire aussi  Comment surmonter le décalage horaire

Conseils pour un rêve lucide

Déclencher des rêves lucides peut être assez facile avec les bonnes méthodes. Ceux qui n’ont pas l’expérience de ces phénomènes peuvent être capables d’induire eux-mêmes un rêve lucide par les moyens suivants :

  1. Optimisez votre chambre pour dormir : Pratiquer une bonne hygiène de sommeil peut aider à assurer un cycle veille-sommeil sain, y compris une quantité suffisante de sommeil paradoxal (lorsque les rêves lucides sont les plus susceptibles de se produire). Assurez-vous que la température de la chambre est confortable; 65 degrés Fahrenheit (18,3 degrés Celsius) est largement considérée comme la température de sommeil idéale. Vous devez également garder la pièce sombre et relativement calme. Les rideaux occultants, les masques de sommeil et d’autres accessoires aident à réduire les niveaux de lumière, tandis que les bouchons d’oreille et les appareils sonores peuvent bloquer les bruits extérieurs perturbateurs.
  2. Évaluez votre réalité : Tout au long de la journée, pratiquez le « test de réalité » en vérifiant votre environnement pour confirmer si vous dormez ou si vous êtes éveillé. Dans un rêve, l’environnement peut sembler familier mais il y aura des incohérences et des distorsions par rapport à la réalité. En effectuant ces contrôles de réalité plusieurs fois par jour, vous pouvez acquérir la capacité de tester votre réalité pendant les rêves.
  3. Essayez les méthodes MILD et WBTB : Pour la technique d’induction mnémotechnique des rêves lucides, réveillez-vous après avoir dormi pendant cinq heures (utilisez une alarme si nécessaire) et dites-vous de vous souvenir que vous rêvez une fois endormi. La méthode MILD s’est avérée très efficace dans certaines études. La technique du retour au lit nécessite également de se réveiller après cinq heures de sommeil. Avec WBTB, vous voudrez rester éveillé pendant environ 30 à 120 minutes avant de vous rendormir.
  4. Gardez une trace de vos rêves : Chaque matin, écrivez tout ce dont vous vous souvenez de vos rêves dans un journal. Vous pouvez également utiliser un appareil d’enregistrement vocal pour enregistrer vos souvenirs de rêve. Des enregistrements détaillés vous permettront de reconnaître plus facilement les rêves une fois que vous vous êtes endormi, ce qui peut à son tour aider à déclencher des rêves lucides.
  5. Le pouvoir de la suggestion : Certaines personnes réussissent à induire des rêves lucides simplement en se convainquant qu’elles en auront un une fois endormies.
  6. Procurez-vous un appareil induisant des rêves lucides : Les appareils portables qui induisent des rêves lucides sont largement disponibles aujourd’hui. Ces appareils, qui se présentent souvent sous la forme de masques de sommeil ou de bandeaux, produisent des bruits, des lumières clignotantes, des vibrations et d’autres signaux qui agissent comme des stimuli auditifs, visuels et/ou tactiles. Attendez-vous à dépenser au moins 200 $ sur l’un de ces appareils.
  7. Expérimentez avec le jeu : Certaines études ont montré un lien entre la pratique de jeux vidéo et la fréquence et le contrôle des rêves lucides. C’est notamment le cas des jeux vidéo interactifs.

D’autres techniques peuvent être utilisées pour induire des rêves lucides. Ceux-ci incluent la stimulation transcrânienne à courant continu (tDCS), qui applique sans douleur des courants électriques à différentes zones du cerveau, et certains types de médicaments. Il existe peu de recherches scientifiques pour démontrer l’efficacité de ces méthodes. Ces techniques ne sont également menées que dans des environnements de laboratoire clinique contrôlés et ne doivent jamais être tentées par un individu, sauf sous la supervision d’un médecin ou d’un autre professionnel médical ou psychologique accrédité.

  • Cet article a-t-il été utile?
  • OuiNon

Vous avez aimé cet article ?

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
partager sur Twitter
Partager sur linkedin
Partager sur Linkdin
Partager sur pinterest
Partager sur Pinterest