Comment choisir son masque de sommeil ?

Comment choisir son masque de sommeil ?

Vous pouvez trouver le masque de sommeil dont vous avez besoin en prenant en compte plusieurs critères vous assurant un bon sommeil.

    Par exemple, leur forme, car les masques peuvent être complètement droits ou profilés en 3D, offrant plus de confort pour ce dernier cas de figure.

    On les distingues aussi selon la façon dont ils s’adaptent à la tête , comme les masques à élastiques, à bretelles réglables ou à velcro, offrant tous un degré de confort différent.

    Une autre façon de classer les masques est selon la matière utilisée dans leur doublure intérieure où l’on retrouvera de la soie, du polyester ou encore du lycra.

Critères d’achat

En ce qui concerne nos heures de sommeil, il est important d’acheter le couvre-yeux qui nous convient le mieux, pour cela vous devez prendre en compte les 5 aspects fondamentaux que nous détaillons ci-dessous.

1. Matériaux de fabrication

Les parties d’un masque peuvent être divisées en sangle, doublure intérieure, rembourrage et doublure extérieure. Parmi ces 4, la doublure intérieure est considérée comme la plus importante car elle définit la douceur au toucher.

Lire aussi  Interprétation de rêve du grain de blé

La soie est le matériau préféré pour cette couche, bien que nous puissions également trouver des versions moins chères avec du polyester ou du lycra. Inutile de vous rendre dans des boutiques de luxe, qu’il s’agisse d’une marque spécialisée de ce type ou d’une plateforme spécialisée comme Amazon.

Un rembourrage extérieur et une doublure de qualité sont en coton pour son confort au contact du lit, de l’oreiller ou du siège ainsi que sa bonne respirabilité pour évacuer la transpiration lors des chaudes journées d’été.

2. Conception ergonomique

Les masques de sommeil modernes utilisent une conception 3D pour un moulage plus convivial pour le visage par rapport à un masque complètement droit.

Ceci ajouté à un rembourrage matelassé rend agréable le sommeil sur le côté ou sur le dos.

Le seul inconvénient est qu’ils occupent plus d’espace de stockage que les classiques et peuvent paraître lourds sur les yeux pendant le sommeil, notamment si vous dormez sur le dos.

3. Protection sur l’arête du nez

L’arête du nez et la partie inférieure des yeux sont des zones sujettes à la lumière pénétrant lors du port d’une visière.

Si nous allons utiliser le masque dans le siège d’un avion, cela peut être tolérable, mais si nous sommes dans notre lit, il est préférable d’avoir un masque qui empêche le poids de la lumière dans ces zones.

Lire aussi  Carotte géante d'interprétation des rêves

4. Forme ajustée sur la tête

Les masques les plus simples et les moins chers utilisent un simple élastique que nous ne pouvons pas réglementer. Malgré son petit prix, il est inconfortable pour certaines personnes.

Une alternative pour réguler la pression que le masque exerce sur la tête sont des bandes élastiques avec des sangles réglables, de cette façon nous aurons à peine l’impression de porter un masque au coucher.

Enfin, les sangles velcro sont une autre option lorsque l’on ne veut pas ressentir la sensation d’élastique autour du cou.

5. Accessoires et suppléments

Les masques sont plus que des bandes de tissu que nous utilisons pour bloquer le passage de la lumière, nous trouverons également des modèles avec de la place pour un masque en gel, des écouteurs, des designs pour enfants, etc.

Sans oublier que nous pouvons trouver des offres qui incluent des bouchons d’oreilles sans avoir à débourser un euro de plus.

Vous avez aimé cet article ?

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
partager sur Twitter
Partager sur linkedin
Partager sur Linkdin
Partager sur pinterest
Partager sur Pinterest