Punaise De Lit

Punaises de lit : comment s’en débarrasser efficacement ?

Les punaises de lit sont de véritables parasites qui envahissent votre literie et votre maison. Elles provoquent piqûres et démangeaisons et peuvent rendre votre vie infernale. 

Se propageant rapidement, ces insectes s’avèrent particulièrement difficiles à éliminer. Il est donc impératif de stopper toute infestation de votre domicile, efficacement et rapidement, pour venir à bout de ces parasites. 

Retrouvez dans notre guide, les informations nécessaires, afin de faire face à ce problème et éliminer avec succès les punaises de lit de votre domicile.

Que sont les punaises de lit ?

Les punaises de lit sont des insectes parasites qui investissent votre lieu d’habitation. Elles vivent dans des lieux sombres et sortent lorsqu’il fait nuit. Elles se nourrissent de sang, en piquant leurs victimes au cours de leur sommeil. 

Punaise De Lit

Quelques informations générales 

Pour lutter efficacement contre ces parasites, il est impératif de bien les connaître. Voici quelques informations générales sur les punaises de lits. 

Ce sont des insectes hétéroptères appartenant à la famille des Cimidés. L’espèce Cimex lectularius est la plus répandue dans le monde. 

Les punaises de lit infestent de nombreux lieux de vie comme les maisons, les appartements, les lieux communs (hôpitaux, écoles, hôtels, crèches). Elles sont hématophages ; c’est-à-dire qu’elles se nourrissent de sang humain.

Attirées par la chaleur et le dioxyde de carbone, elles piquent leurs proies à l’aide de leur appareil buccal et injectent simultanément une substance anticoagulante (qui fluidifie le sang), qui provoque parallèlement un effet anesthésiant sur la peau. Elles sucent ensuite le sang de leurs victimes.

Elles se nourrissent une à deux fois par semaine et digèrent ensuite, pendant une dizaine de jours. Toutefois (et c’est un fait important), les punaises de lit ont la capacité de survivre entre trois mois et plus d’un an sans se nourrir. Elles sont donc extrêmement résistantes.

Lorsqu’elles se nourrissent, elles peuvent rester immobilisées pendant une quinzaine de minutes sur le corps de leurs proies. Ce qui explique qu’elles agissent préférentiellement au cours de la nuit, lorsque les sujets dorment. Ils sont moins mobiles. 

Bien qu’elles se nourrissent de sang et ont la possibilité de piquer plusieurs individus, les punaises de lit ne sont pas vectrices de maladie. Elles ne transmettent pas les germes, d’un individu à un autre.

Ces ectoparasites (parasites externes) ont une durée de vie comprise entre 6 mois et deux ans. La femelle pond 5 à 15 oeufs, environ 10 à 15 jours après avoir été fécondée par le mâle. Tout au long de sa vie, elle peut pondre entre 250 à 500 oeufs

Les larves des punaises de lit suivent un cycle de croissance constitué de 5 étapes. Elles atteignent leur maturation en environ 37 jours. Ce processus de croissance nécessite un apport de sang régulier. Les larves se nourrissent donc une fois, au cours de chaque étape de développement (durée d’un cycle : 3 à 15 jours). 

Les parasites adultes mesurent entre 5 et 7 millimètres, ce qui correspond à la taille d’une lentille ou d’un pépin de raisin. Ils sont de couleur brune.

Leurs prédateurs naturels sont : les araignées, les cafards, les mites, les réduviidés (insectes prédateurs), les pseudoscorpions (arachnides à ne pas confondre avec les scorpions) et les scugitères véloces (insectes appartenant à la famille des Chilopodes ou insectes mille-pattes). 

Au cours de l’Histoire 

Les punaises de lit existaient déjà sur Terre, il y a environ 100 millions d’années. Elles proliféraient dans des grottes, vivant à proximité des chauves-souris. 

Des traces de parasites ont été retrouvées dans des tombes égyptiennes datant de l’Antiquité (- 3 550 ans av. J.C). Ce qui prouve qu’elles infestent l’Homme depuis des milliers d’années.

Jean-Christophe Valmont de Bomare, célèbre naturaliste français, a décrit, au XVIIIe siècle, les lieux d’infestation des punaises, notamment “les vieux bâtiments, lieux proches des poulaillers, les lits, les vieilles paillasses, ainsi que les draps peu renouvelés, les matelas, près des vieux livres…”. 

=> Voir également notre guide pour nettoyer votre matelas

Il avait également noté que ces dernières étaient plus présentes dans les grandes villes que dans les campagnes et préconisait différents moyens pour les éradiquer, comme le nettoyage intensif des maisons, ainsi que l’installation de vieilles nattes d’osier, au pied des lits. 

Les punaises de lit ont infesté les tranchées, au cours de la Première Guerre mondiale, faisant vivre un véritable calvaire aux soldats qui y étaient parqués. Elles ont infesté de nombreuses habitations jusqu’à la Seconde Guerre mondiale. 

L’apparition du dichlorodiphényltrichloroéthane ou DDT, l’un des premiers insecticides modernes, a permis de lutter efficacement contre l’infestation des ectoparasites, à cette période et de quasiment les éradiquer dans les pays développés, au cours des années 1950. 

Où se trouvent les punaises de lit ? 

Présentes dans différentes régions mondiales, les punaises de lit ont commencé à refaire surface dans les villes, depuis les années 1980/1990. Les spécialistes mettent en avant le développement de leur résistance aux insecticides. 

L’augmentation des flux migratoires, liée à la généralisation des voyages, au sein de la population, est également mise en cause, dans le cadre de la recrudescence des infestations.

En France, plus de 400 000 sites sont infestés par ces insectes (chiffres 2019 : Chambre Syndicale de Désinfection, Désinsectisation et Dératisation).

Sur un plan communal, environ 87 % des services de santé et d’hygiène auraient été sollicités pour régler des cas d’infestation (source : rapport du Centre National d’Expertise des Vecteurs). 

Les punaises investissent les lieux qui réunissent beaucoup de monde (cf paragraphe précédent) et se propagent par le biais des vêtements, tissus, transportés dans des bagages ou cartons. 

Il est difficile de les repérer en journée, au sein d’un lieu, car elles se nichent dans les coins sombres de la maison. En effet, les parasites fuient la lumière et prolifèrent dans l’obscurité. Ils ne sautent pas, ne volent pas et se déplacent donc en marchant. 

Chez vous, vous les retrouverez plus particulièrement : 

  • dans votre chambre. Ils investissent les matelas, tapis, tapisseries et boiseries situés à proximité de votre lit.
  • dans votre salon, sur le canapé (lieu de repos) ou à proximité également si vous avez des tapis ou de la moquette. 

Comment identifier les parasites ? 

La phase d’identification est essentielle, avant de procéder à la phase d’élimination de ces insectes. En effet, moustiques, tiques et puces peuvent être à l’origine des piqûres et démangeaisons subies. Pour identifier à coup sûr, le genre de parasites auxquels vous avez affaire, il est important de connaître quelques signes distinctifs : 

  • présence de petites taches noires sur votre matelas, vos draps, les murs à proximité. Il s’agit généralement des traces d’excréments de punaises de lit. 
  • présence de petites taches de sang également sur le lit, matelas, sommier ou drap. Ce sont des signes révélateurs. Les parasites sont gorgés de sang après un repas. Ces traces correspondent aux parasites écrasés, au cours de votre sommeil.
  • traces de piqûres ciblées sur une même partie du corps. 

N’hésitez pas à inspecter les meubles situés à côté de votre lit, ainsi que les conduites d’aération, qui sont également des lieux de nidation. 

Très sollicités au Canada et aux Etats-Unis, les chiens détecteurs de punaises de lit peuvent vous aider à dépister les parasites. Cette technique est de plus en plus utilisée dans l’Hexagone.

Traitement des punaises : droits des locataires 

Si vous êtes locataire, sachez que vous avez des droits, en cas d’infestation de punaises. En premier lieu, sachez que les propriétaires sont obligés de vous signaler toute infestation ancienne de votre lieu d’habitation. 

Si vous n’êtes pas responsable de l’arrivée des parasites, votre propriétaire est tenu de prendre en charge financièrement l’intervention d’un professionnel. 

En second lieu, si les parasites sont apparus, alors que vous êtes installés, vous êtes tenus d’informer votre propriétaire ou le syndic de votre immeuble. Ces derniers peuvent vous indiquer un spécialiste de l’extermination.

L’expert déterminera à quelle période votre lieu d’habitation a été infesté. Point important pour déterminer la responsabilité financière liée au traitement.

Il faut savoir que la loi détermine également, dans certains cas, les insecticides utilisables en fonction de votre secteur d’habitation. 

N’hésitez donc pas à vous renseigner sur vos droits et devoirs, en tant que locataire, avant de procéder à l’extermination des parasites.

Le processus d’élimination des punaises de lit

Pour éliminer les punaises de lit, vous devrez agir par étapes. Vous devez, dans un premier temps, identifier le parasite auquel vous faites face (cf paragraphe précédent).

Lorsque ce point a été établi, il est nécessaire de déterminer le degré d’infestation de votre lieu d’habitation. La prise en charge varie en fonction de cet élément clé. Pour ce faire, il faut inspecter les lieux, en privilégiant les zones à risques, comme le lit, les rideaux, les tapis/ tapisseries et boiseries situées à proximité des zones de couchage. 

Avant de procéder à une élimination chimique, il est préférable de débuter par une élimination mécanique, qui consiste à : 

  • passer l’aspirateur dans toute la maison, en insistant sur les plinthes et recoins de la maison, avec le bec de l’aspirateur. Attention, cependant, les parasites restent vivants dans le sac de l’aspirateur. Il faut donc veiller à nettoyer le tube de l’aspirateur avec soin après passage, et de jeter le sac, fermé hermétiquement après usage.
  • laver les draps, rideaux, taies d’oreiller, plaids ou autres tissus et vêtements en contact avec les parasites, en machine, à plus de 55 °C, afin d’éliminer (et tuer) ces derniers. Pour plus d’efficacité, vous pouvez sécher ces textiles au sèche-linge. 
  • nettoyer les zones à risque à la vapeur (à 110 °C ou 180°C). Le nettoyeur vapeur permet d’éliminer efficacement les punaises de lit. L’intérêt est que la vapeur nettoie et désinfecte matelas, tapis et autres tissus d’ameublement, ainsi que les recoins de votre lieu d’habitation. 
  • les articles qui ne peuvent pas être passés en machine (comme les jouets, les peluches, certaines chaussures, sacs de transport ou à main)  doivent également subir un traitement. Vous pouvez les emballer dans un sac et les laisser quelques heures au congélateur (8 à 10 h). En effet, le froid (- 18 °C) permet également d’éliminer les parasites. 
  • jeter les meubles infestés, matelas, sommier, canapés…, en les emmenant directement en déchetterie, afin d’éviter une infestation dans un autre lieu.
  • utiliser des méthodes naturelles : la terre de Diatomée est un composé obtenu à partir d’algues microscopiques fossilisées. Elle agit comme un insecticide naturel et tue les parasites en 5 à 15 jours, par déshydratation, après contact. Il suffit d’en déposer dans les lieux infestés par les punaises de lit. 

Autre méthode naturelle : l’utilisation de feuilles de haricot vert. Elles contiennent des trichomes, sortes de poils acérés qui piègent les insectes lors de leur passage.  Il suffit de déposer quelques feuilles autour de votre literie ou de votre canapé et de les brûler au petit matin. Il faut penser à les changer régulièrement, lorsqu’elles sont sèches. 

Cette technique, utilisée par des populations vivant dans les Balkans, s’avère extrêmement efficace. Elle est également une alternative biologique et saine, à l’utilisation des pesticides. 

Afin d’éliminer les insectes résistants, vous pouvez utiliser des produits chimiques ou insecticides. 

Il existe de nombreux produits insecticides commercialisés et disponibles dans les grandes surfaces ou dans des enseignes spécialisées. Les principaux insecticides utilisés sont : 

  • les pyréthrinoïdes : utilisés principalement sous forme de vaporisateurs, ils contiennent de la pyréthrine, substance insecticide extraite de plantes (chrysanthème). Ils sont efficaces rapidement.
  • l’huile de neem, substance efficace contre les oeufs et les parasites adultes
  • les néonicotinoïdes : ils attaquent le système nerveux des parasites, par le biais de leurs récepteurs nicotiniques. En effet, ces produits sont synthétisés à partir du tabac. Ils sont particulièrement efficaces lorsque d’autres insecticides ne fonctionnent pas. 
  • les régulateurs de croissance : ils bloquent le processus de maturation des punaises, qui meurent avant d’arriver à maturité. 
  •  les dessicants : qui éliminent les parasites en détruisant leurs coques externes. Ils meurent ensuite par déshydratation.

Certains de ces produits sont toxiques pour l’homme (attention lorsque vous utilisez des dessicants, par exemple). Il est donc parfois préférable de faire appel à des professionnels de la désinfection, pour plus de sécurité. 

Ces derniers interviennent en deux temps au sein de votre domicile. La première étape consiste à appliquer un premier insecticide dans les zones à risques de votre lieu d’habitation. 

Après deux semaines, ce qui correspond au temps d’élimination des oeufs de parasites (ils meurent), les professionnels diffusent un second insecticide, par fumigation dans les pièces concernées. Il faut savoir qu’il est interdit de procéder au lavage ou nettoyage des sols pendant au moins un mois, après traitement.

Pendant cette étape, il est préférable de quitter les lieux et de vivre ailleurs, pour plus de sérénité. 

Vous avez également la possibilité de réaliser cette étape par vous-même. Pour ce faire, il faut : 

  • déterminer les zones à traiter, 
  • sortir les plantes, évacuer les personnes et animaux
  • appliquer les produits insecticides selon la méthode exposée sur le mode d’emploi
  • fermer les portes et fenêtres après application, laisser agir le produit selon le temps indiqué
  • rouvrir les fenêtres puis aérer
  • passer l’aspirateur si c’est indiqué
  • vérifier l’efficacité des traitements en examinant les zones infestées (rechercher les traces laissées par les parasites, s’il en reste)
  • il peut être nécessaire de renouveler l’application ou de réaliser une désinfection ciblée sur les matelas et tissus. 

Punaises de lit : évaluer l’efficacité de la désinfection 

Le traitement a pour objet l’élimination complète des parasites. Il faut donc évaluer s’il a été efficace ou pas, afin de prévenir une nouvelle infestation des punaises de lit.

Eliminer Punaise Lit

Au cours des jours qui suivent ce dernier, il faut surveiller l’apparition de nouvelles piqûres chez les membres de votre famille, ainsi que la présence d’oeufs ou de parasites dans les lieux prédéterminés ou anciennement infestés. Si aucun de ces points n’est constaté, un ou deux mois après intervention, c’est que le traitement a été efficace. 

Prévenir l’apparition des punaises de lit 

Il existe plusieurs moyens pour prévenir l’apparition des punaises de lit. Voici quelques conseils à suivre, en prévention. 

Lorsque vous partez en voyage,  si vous constatez des piqûres d’insectes sur votre corps ou détectez des signes de présence de parasites, rangez vos valises en hauteur ou dans un coin préservé. Enfermez vos vêtements dans des sacs hermétiques. 

Lorsque vous rentrez chez vous, mettez vos vêtements à laver en machine dès votre arrivée, lavez directement vos bagages dans la baignoire, puis passez les ensuite en machine également. 

Evitez d’acheter des meubles d’occasion ou en brocantes, surtout les matelas et sommiers et… les livres. Ils peuvent contenir des oeufs de parasites, qui risquent d’éclore chez vous. Si vous privilégiez ce mode d’achat, pensez à nettoyer ces objets avec de l’eau savonneuse, dès qu’ils sont déposés chez vous. 

Réalisez les travaux de restauration nécessaires, dans votre maison. En effet, les fissures présentes dans les murs, plinthes qui s’écartent, moquettes qui se décollent sont d’éventuels nids à punaises. Pour éviter leur installation, il est donc préférable de procéder à de simples travaux

Il ne faut pas hésiter à prévenir les responsables de lieux collectifs (hôtels, maisons de retraites, écoles) ou les propriétaires et responsables de syndics (comme nous l’avons évoqué ci-dessus), afin qu’ils agissent au plus tôt pour éliminer ces insectes. Plus la prise en charge est précoce, plus elle est efficace. 

Forts de ces éléments et conseils, vous avez la possibilité d’agir efficacement et d’éliminer ces parasites gênants de votre domicile !

Retour haut de page